Tout SAVOIR et Tout COMPRENDRE sur le Calendrier du Dividende

Le calendrier des dividendes correspond aux dates à connaître pour bénéficier du versement des coupons/dividendes d’actions en bourse.

Dans cet article, nous allons voir :

  • Comment et quand est déterminé le montant des dividendes ?
  • Les 3 dates importantes à connaître pour le calendrier du dividende.
  • Les principales différences dans le calendrier des sociétés françaises et étrangères.

Quand et comment est déterminé le montant du dividende ?

Il faut savoir que le montant du dividende de chaque action à dividende est déterminé par l’assemblée générale des actionnaires.

En générale, cette réunion a lieu une fois par an, pour l’approbation des comptes. C’est pour cette raison que, dans la majorité des cas, les dividendes sont versés une fois par an.

C’est le cas de la majorité des entreprises françaises qui attendent cette assemblée générale et l’approbation des comptes pour déterminer le montant du dividende et verser ce dividende.

Néanmoins, ce qu’il faut savoir, c’est que ce n’est pas parce que le montant du dividende est décidé une fois par an que cela oblige les sociétés à verser le dividende en une seule fois.

La preuve en est, sur le marché français, une société Total verse son dividende trimestriellement, (donc 4 fois/an) car le management a reçu l’autorisation de l’assemblée des actionnaires de verser des “acomptes” sur dividende.

Cet acompte doit néanmoins recevoir l’approbation du conseil d’administration, qui se réunit donc au moins 4 fois par an pour approuver ces “acomptes”.

En fait, ce qui est important de savoir, c’est que c’est le montant TOTAL du dividende qui est décidé/approuvé par l’assemblée générale des actionnaires une fois/an.

Rien n’empêche donc une société de verser des acomptes sur dividende.

Sur le marché français, sur le CAC 40, il y a ainsi 5 ou 6 sociétés qui versent des dividendes trimestriels. C’est donc plutôt une exception que la règle.

Aux Etats-Unis, c’est plutôt l’inverse : la plupart des sociétés versent des dividendes trimestriels (c’est la règle). Il y a même certaines sociétés qui versent des dividendes chaque mois (voir mon article).

Quelles sont les dates importantes de versement du dividende ?

La date d’annonce du dividende.

Comme son nom l’indique, c’est la date où sont annoncés le montant des dividendes versés, ainsi que les modalités de versement (date de détachement en particulier, type de versement – en actions ou numéraires -, etc..).

Pour les actions américaines, cette date est appelée « declaration date ».

Pour les actions qui versent un dividende annuel, c’est une fois par an.

Pour celles qui versent un dividende trimestriel cette annonce a lieu 4 fois/an.

Rappelons que, pour les sociétés qui versent un dividende chaque trimestre, ce dividende est un acompte.

Dans ce cas, ce qui est intéressant que cet acompte est annoncé en avance.

Certes, ce n’est qu’une partie du dividende, mais il n’empêche, cette partie est annoncée en avance. Cela donne une bonne visibilité, un élément important pour moi.

Et cette avance est importante. Toujours pour reprendre l’exemple Total, le 28 Octobre 2016, la société a annoncé le montant du dividende qui sera détaché le 20 mars 2017. Soit 5 mois à l’avance !

Celui que je vais recevoir en décembre prochain a été annoncé en Juillet !

Pour les actions américaines qui versent un dividende mensuel, l’acompte est, en général, annoncé tous les trimestres, et ce pour une période de 3 mois en avance !

A titre d’exemple, voici le communiqué d’annonce d’une action à dividende mensuel américaine :

annoncedividendemensuel

Pour information, cette action est :

La date du détachement du dividende

C’est la date la plus importante dans le calendrier des dividendes pour toucher son dividende. Elle est valable que ce soit pour le dividende complet ou pour les acomptes de dividendes (cas des sociétés versant des dividendes trimestriels ou mensuels).

En anglais, cette date est appelée « ex-div date » ou « ex-dividend date ».

C’est :

  • ce jour là que la société donne le droit aux actionnaires de recevoir le dividende.
  • ce jour là que le dividende est détaché du cours de bourse.

Ce qui’il faut ABSOLUMENT savoir, c’est que pour recevoir le dividende (ou l’acompte sur dividende) d’une action, vous devez être actionnaire la veille de la date du détachement du dividende.

Aux Etats-unis, c’est plutôt 2 jours avant (cette date est appelée « record date », comme dans l’exemple ci-dessus).

Pour être précis, vous devez être actionnaire la veille du jour de bourse de la date de détachement.

Ainsi, si la date de détachement d’une action est le mardi 8 novembre, vous devez être actionnaire de la société le lundi 7 novembre au soir. Vous devez donc avoir acheté les actions de la société avant le 7 novembre à la fermeture de la bourse.

Si la veille du jour de détachement est un jour où la bourse est fermé (ou correspond à un week-end, par exemple), il faudra que vous soyez actionnaire le jour de bourse ouvert précédent la date du détachement. Il faut donc bien vérifier le calendrier des jours d’ouverture de chaque bourse.

Cela veut dire que vous n’avez pas besoin de posséder et de garder les actions de la société pendant plus qu’un jour ou quelques heures pour recevoir le dividende. Contrairement à ce que beaucoup pensent, vous n’avez pas besoin de garder les actions de la société pendant un an pour recevoir le dividende d’une action !

De même, le jour de détachement vous pouvez vendre vos actions et vous recevrez bien le dividende. Vous le recevrez à la date de versement du dividende (et non pas le jour du détachement).

La date du détachement est importante car c’est la date où le dividende est “détaché” du cours de bourse de l’action.

Qu’est-ce que cela signifie ? Le jour du détachement, le dividende est “détaché”, cela signifie que le cours de bourse de l’action baisse à hauteur du montant brut du dividende.

Ce que vous gagnez d’un côté en versement de dividende, vous le perdez de l’autre en valorisation de la société.

Donc, concrètement si vous avez une action qui vaut 100 la veille du détachement du dividende, que cette société verse un dividende de 5, automatiquement le jour du détachement, le cours de bourse baisse à 95.

Dès lors, la variation du cours de bourse qui est calculée par les sites boursiers prend en compte ce “détachement”. Ainsi, si une action vaut 100 la veille du jour de détachement et qu’elle détache 5 euros, son cours baisse à 95 mais cela n’est pas calculée comme une baisse. Si, à la fin de la journée de détachement, elle est revenue à 97, la variation d’un jour à l’autre sera de +2% ((97+5)/100) et non pas de -3% ((97-100)/100).

Voici à titre d’exemple, la variation du cours de bourse d’une action française (ABC Arbitrage) suite au détachement du dividende le 17 novembre 2016 :

detachementdividendeabca

Vous verrez souvent des remarques sur ce sujet dans les forums boursiers (comme celui de Boursorama) où certains contributeurs ne comprennent pas le calcul de variation du cours de bourse.

Le détachement du dividende entraîne une baisse du cours de l’action du montant brut du dividende

Ce point est extrêmement important.

C’est pourquoi quand vous entendez des discours politiques qui disent que les “dividendes enrichissent les actionnaires”, c’est une ineptie et une absurdité totale de la part de ces gauchistes écervelé qui ne comprennent rien à la finance puisque ce que vous gagnez d’un côté par le versement du dividende, vous le perdez de l’autre par la baisse du cours de bourse.

Comptablement, le détachement du dividende est une opération “blanche” ou “neutre”.

Et on peut même dire que dire que « les dividendes enrichissent les actionnaires » est totalement faux. Bien au contraire.

Puisque les dividendes sont fiscalisés (en particulier dans un compte-titres), la somme nette (après déduction des prélèvements sociaux et autres impôts sur les dividendes) que vous recevez est inférieure à la baisse du cours de bourse de la société (cette baisse prend en compte le dividende brut, qui est supérieur au dividende net reçu).

C’est d’ailleurs pour cette raison que certains actionnaires, certains investisseurs ne choisissent pas les sociétés à dividendes car ils considérent que cela “appauvrit” les sociétés et que cela les “coupe” de moyens financiers qui leur permettraient d’investir dans des projets qui leur permettraient de générer plus de revenus à l’avenir.

C’est la différence fondamentale entre l’investissement dans les « actions à dividendes » et l’investissement dans les « actions de croissance » qui ont pour objectif de faire croître la valeur de l’entreprise en investissant le cash disponible dans des projets à forte valeur ajoutée.

C’est pour cela que les entreprises de technologie à forte croissance, comme par exemple, Google ou Facebook ne versent pas de dividendes à leurs actionnaires car ils considèrent qu’ils ont besoin de cet argent pour investir dans des projets à forte valeur ajoutée. Cela a été le cas de Apple ou Microsoft pendant longtemps. Le fait que ces sociétés versent maintenant des dividendes manifeste de leur part un moindre besoin de moyens financiers pour leurs projets d’investissements. C’est donc un choix d’allocation de capital.

La raison pour laquelle je pense que les dividendes sont intéressantes n’est pas parce que les sociétés versent des dividendes, mais parce que les sociétés qui versent des dividendes sont, à mon avis, mieux gérées que les autres sociétés.

En s’obligeant à verser des dividendes, les sociétés se “coupent” de ressources financières (celles versées en dividendes) et cela les amène à faire mieux avec moins. Cette contrainte financière les amène à optimiser leurs ressources financières et à se concentrer sur des choix d’investissements les plus judicieux, c’est-à-dire les plus rentables.

C’est dans la contrainte, dans l’effort qu’on donne le meilleur de soi-même et pas dans le laisser-aller et l’abondance qu’on progresse. Quand on voit un acteur comme l’Etat, on constate à quel point son absence de contrainte financière (il dépense toujours plus) l’amène à être de plus en en plus inefficace. Et ce n’est pas près de changer !

La date du versement du dividende

Cette date est parfois appelée aussi « date de mise en paiement« . En anglais, cette date est appelée « Payment date » (ou « Payable date« ).

C’est la date où vous recevez le dividende sur votre compte. Elle peut être différente selon les sociétés.

En général, pour les sociétés françaises, le délai de versement est assez court. Si elles versent un dividende qu’une seule fois par an, on peut dire que le dividende est versé rapidement. Il est en générale inférieur à une/deux semaines.

Mais ce n’est pas toujours le cas.

Déjà, ce n’est pas le cas pour les sociétés qui proposent de verser un dividende en actions. Ainsi, au lieu de recevoir le montant du dividende an numéraires (en euros), les sociétés proposent de recevoir ce montant de dividende en équivalent d’actions.

Cette option implique de demander à chaque actionnaire de se positionner par rapport à cette proposition. Il existe donc un délai de réflexion offert aux actionnaires pour choisir entre le paiement du dividende en numéraire ou en actions. Le délai dépend de chaque société. Par exemple, pour le dividende Total (qui propose un paiement des dividendes en actions), le prochain dividende sera détaché le 21 Décembre, mais le paiement aura lieu le 12 janvier 2017 (soit environ 3 semaines plus tard) car la période de réflexion et de choix de l’option court du 21 décembre 2016 au 4 Janvier é017.

Il faut savoir que, par défaut, dans ce cas, si vous ne répondez pas, le paiement se fait en numéraire.

Voici, à titre d’exemple, le communiqué de presse de l’acompte du dividende Total :

communiquedividendetotal
Je reviendrai dans un prochain article sur la question de savoir s’il faut ou non opter pour le paiement du dividende en actions. La réponse à cette question dépend de votre situation, de vos objectifs et des conditions de l’option proposée. Fiscalement, le choix n’a pas d’impact. Pour Total, j’en ai parlé dans mon article sur le dividende Total.

Pour les actions étrangères, contrairement à la France, le délai de versement est assez long.

C’est en particulier le cas sur les actions anglaises. Le plus long temps de versement des dividendes que j’ai constaté est celui sur les actions anglaises.

Par exemple, pour l’action GlaxoSmithKline, le dividende détaché le 11 août 2016 a été reçu le 14 octobre 2016, soit environ 2 mois après ! Une des raisons est que, là aussi, une option de paiement du dividende en actions est proposé aux actionnaires.

Concernant les actions américaines, on est en général sur un délai d’environ 1 mois.

Voilà, j’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair. Si vous avez lu cet article jusqu’ici, vous pouvez être considéré comme des “experts” de la bourse et des dividendes. Bravo !

Cet article vous a plu ? Recevez nos articles dès leur parution




7 Commentaires

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)