💥 Crise, Krach Boursier et Baisse des Dividendes : Que faire ?


En ce début 2020, la bourse subit un krach boursier violent. Que faire dans cette période de krach boursier et de baisse des dividendes ? Peut-on encore investir en bourse dans les dividendes en 2020 ?

Mon objectif ici est ici de vous donner une vision globale de la situation, différente de celle que vous pouvez avoir en écoutant les médias, une vision à long terme et également comparative sur le versement des dividendes 2020 en France, Angleterre et aux Etats-Unis.

Vous trouverez ici la liste des sociétés ayant décidé d’annuler, suspendre, couper ou réduire leurs dividendes 2020 suite à la crise du Coronavirus.

Versement des Dividendes 2020 en France : quelles sociétés ont baissé ou coupé leurs dividendes ?

Vous trouverez ici, actualisée, la liste des annonces concernant le versement des dividendes des sociétés françaises.

Je précise que cette liste concerne toutes les sociétés côtées (que j’ai recensé, mais j’ai pu en oublier) qui ont annoncé des modifications concernant le montant du dividende qu’elles proposent de verser en 2020 au titre des résultats de l’année 2019.

Elle est classée par date d’annonces des modifications apportées aux montants précédemment annoncés, avant l’apparition de la crise économique et sanitaire liée au Coronavirus.

Elle recense uniquement les annonces effectives et connues concernant les baisses ou annulations de dividendes.

Elle n’inclut pas d’une part les sociétés ayant annoncé un maintien ou une hausse du dividende ni les sociétés ayant annoncé un report de leur assemblée générale annuelle et/ou un report de leur décision concernant le dividende 2019.

Les communiqués des sociétés ont été ici résumés. Il convient aussi de préciser que certaines sociétés ont annoncé la suspension du versement de leurs dividendes, ce qui signifie que certaines pourraient être amenées à verser un dividende ultérieurement dans l’année.

Date annonceSensSociété/Résumé
18/03/2020Annulation/SuspensionTarkett annonce que son directoire va proposer la modification à titre exceptionnel de la politique de distribution des dividendes pour 2020, et la suppression du dividende de 0,24 euro par action versé en 2020 qui avait été initialement annoncé le 13 février.
23/03/2020 Annulation/Suspension Soucieux d’atténuer l’effet de la crise du coronavirus sur sa trésorerie, le constructeur aéronautique européen Airbus a annoncé lundi avoir “reçu l’aval” de son conseil d’administration pour “retirer la proposition de dividende 2019 de 1,80 euro par action qui représente une valeur totale d’environ 1,4 milliard d’euros”.
23/03/2020Annulation/Suspension Le conseil de surveillance de la société Europcar proposera également, à l’occasion de l’assemblée générale des actionnaires du 28 avril prochain, l’annulation du versement du dividende au titre de l’année 2019.
24/03/2020RéductionUnibail-Rodamco-Westfield a annoncé le retrait de ses objectifs 2020. Pour satisfaire à ses obligations en matière de distribution de dividendes, elle versera un acompte sur dividende de 5,40 euros par action, comme prévu, le 26 mars 2020 (date ex-dividende 24 mars 2020). Ce paiement couvrira les obligations de distribution du spécialiste des centres commerciaux pour 2019.
25/03/2020Annulation/Suspension JCDecaux annonce le retrait de sa proposition de dividende au titre de l’exercice 2019 afin de renforcer sa liquidité, son bilan ainsi que sa flexibilité financière en réponse à la crise mondiale de la pandémie de Covid-19.
25/03/2020 Annulation/Suspension Le Conseil d’Administration d’Altran réuni le 24 mars 2020, adoptant une approche prudente dans la période d’incertitudes actuelle, a décidé de ne pas proposer le paiement d’un dividende au titre de l’exercice 2019 à la prochaine assemblée générale des actionnaires.
27/03/2020Annulation/Suspension Safran a annoncé jeudi soir le retrait de ses objectifs pour 2020, compte tenu de la crise du Covid-19. De plus, l’équipementier pour l’aérospatiale et la défense a décidé de ne pas proposer lors de son assemblée générale annuelle le paiement en 2020 du dividende au titre de l’exercice 2019.
30/03/2020Annulation/Suspension Altice Europe a annoncé, dimanche, qu’il s’engage à ne distribuer aucun dividende à ses actionnaires dans cette période exceptionnelle.
31/03/2020Annulation/Suspension CNP Assurances annonce que son conseil d’administration a décidé de modifier l’ordre du jour de l’assemblée générale du 17 avril afin de proposer l’affectation de l’intégralité du résultat de 2019 en report à nouveau en lieu et place du versement d’un dividende.
31/03/2020Annulation/Suspension Le Conseil de gérance de Rotschild & Co a décidé qu’aucune proposition d’approbation du dividende ne sera proposée à l’Assemblée générale des actionnaires du 14 mai prochain au titre de l’année clôturant le 31 décembre 2019.
31/03/2020Annulation/Suspension Le Président du Directoire de Partouche a demandé à l’actionnaire majoritaire de bien vouloir rejeter la résolution relative à la distribution de dividende, lors de l’Assemblée du 1er avril 2020 qui se tiendra exceptionnellement à huis clos.
31/03/2020Annulation/Suspension Le groupe Vranken Pommery Monopole proposera de ne pas distribuer de dividende. “Compte tenu de la situation actuelle et des mesures exceptionnelles prises par le groupe avec le soutien de l’Etat, il n’est pas concevable de maintenir le versement d’un dividende.
31/03/2020Annulation/Suspension Natixis a décidé de se conformer aux recommandations de la Banque centrale européenne relatives au versement des dividendes. En conséquence, il ne sera pas proposé lors de notre assemblée générale du 20 mai prochain d’approuver la distribution d’un dividende par action de 0,31 € au titre de l’exercice 2019.
31/03/2020Annulation/Suspension Société Générale a suspendu mardi ses prévisions pour 2020 et annoncé qu’elle ne verserait pas de dividende au titre de l’exercice 2019
31/03/2020RéductionPour préserver ses marges de manœuvre dans un contexte de crise du Covid-19, et à la demande de l’Etat, ADP a décidé de ne pas proposer de verser le solde du dividende au titre de l’exercice 2019. Seul l’acompte de 0,70 euro du dividende au titre de l’exercice 2019 restera acquis.
31/03/2020Annulation/Suspension Dans un contexte de crise du Covid-19, Elis a annoncé l’annulation de son dividende 2019 et la suspension temporaire des acquisitions. 
01/04/2020Annulation/Suspension TF1 indique que son conseil d’administration a décidé de renoncer à la distribution du dividende lors de l’assemblée générale du 17 avril et aux guidances 2020.
01/04/2020Annulation/Suspension Dans le contexte sans précédent de la pandémie du Covid-19, Nexans annonce que son conseil d’administration a décidé de retirer la proposition de dividende de 0,40 euro par action au titre de 2019, annoncé le 20 février.
01/04/2020RéductionAfin de répondre aux recommandations du gouvernement relatives à la modération des dividendes versés, le Conseil d’administration de Gecina a décidé de proposer à l’Assemblée Générale la limitation de son dividende payé au titre de 2019 de 5,60 à 5,30 euros par action,
01/04/2020Annulation/SuspensionLe conseil d’administration d’Eiffage de la société, dans sa séance du 31 mars 2020, a décidé exceptionnellement de ne plus proposer de distribution de dividende à l’assemblée générale du 22 avril prochain.
01/04/2020Annulation/Suspension Engie a annoncé mercredi qu’il ne proposerait finalement pas de dividende au titre de 2019
01/04/2020Annulation/Suspension Veolia propose désormais un dividende de 0,50 euro par action au titre de 2019, contre 0,92 euro par titre pour 2018, au lieu de 1,00 euro annoncé fin février.
01/04/2020Réduction Compte tenu de la crise du Covid-19, Michelin a décidé de réduire le dividende proposé au titre de l’exercice 2019 à 2 euros contre 3,85 euros annoncé initialement, avec un versement le 3 juillet prochain.
01/04/2020RéductionPlastic Omnium a décidé de réduire le dividende proposé pour l’année 2019 à 0,49 euro par action, contre 0,74 euro initialement proposé, soit une baisse de 34%. 
02/04/2020Annulation/Suspension Crédit Agricole annonce que le conseil d’administration a décidé de proposer à l’assemblée générale du 13 mai l’affectation à un compte de réserves de l’intégralité du résultat de 2019.
02/04/2020Annulation/Suspension Conformément aux recommandations de la BCE, Amundi annonce qu’il va proposer à son conseil d’administration de ne pas soumettre à l’assemblée générale du 12 mai la distribution d’un dividende de 3,10 euros par action au titre de l’année 2019.
02/04/2020Annulation/Suspension Dassault Aviation a annoncé hier soir sa décision de suspendre ses objectifs 2020 et de supprimer la proposition de dividende.
02/04/2020Annulation/Suspension M6 indique que son conseil de surveillance a accepté de modifier la résolution de la prochaine assemblée générale relative à l’affectation du résultat, en vue de suspendre le versement d’un dividende au titre de 2019.
02/04/2020Annulation/Suspension Le conseil d’administration de Coface proposera à l’assemblée générale mixte du 14 mai 2020 de ne pas verser de dividende au titre de l’exercice clos le 31 décembre 2019.
02/04/2020Annulation/Suspension Le conseil d’administration de Bouygues a décidé de renoncer à proposer une distribution de dividende à l’assemblée générale du 23 avril 2020.
02/04/2020Annulation/Suspension Le Conseil d’administration de Colas a décidé de renoncer à proposer à l’Assemblée générale mixte du 22 avril 2020 une distribution de dividendes.
02/04/2020Annulation/Suspension Le groupe hôtelier Accor a annoncé qu’il supprimait son dividende de l’exercice 2019
02/04/2020Annulation/Suspension Lanson-BCC a finalement décidé d’abandonner le projet de distribuer un dividende de 0,25 euro par action au titre de l’exercice 2019.
02/04/2020Réduction Le Conseil d’administration de Mercialys décidé de ramener la proposition de distribution de dividende qui sera faite au titre de l’exercice 2019 lors de l’Assemblée Générale du 23 avril 2020 de 1,15 euro par action à 0,95 euro par action.
02/04/2020RéductionLe Conseil d’Administration d’Icade, réuni le 1er avril 2020, a décidé d’ajuster à la baisse le montant du dividende 2019 qui sera proposé à l’Assemblée Générale du 24 avril 2020. Il sera ainsi ramené à la hauteur des obligations de distribution SIIC (dont la société reste redevable à fin 2019), soit un dividende total de 4,01 euros, à comparer à 4,81 euros par action initialement proposé (-16,64%).
03/04/2020RéductionCompte tenu de la crise du Covid-19, EDF a décidé de ne pas proposer de paiement de dividende au titre de l’exercice 2019 autre que l’acompte sur dividende 2019 d’un montant de 0,15 euros qui a été mis en paiement le 17 décembre dernier.
03/04/2020Annulation/Suspension“Le conseil d’administration a pris la décision de proposer à l’assemblée générale de ne pas procéder au versement du dividende initialement prévu et d’affecter l’intégralité des sommes correspondantes aux réserves”, a fait savoir BNP Paribas dans un communiqué.
03/04/2020Annulation/Suspension Le conseil d’administration de Getlink a décidé, par prudence, et compte tenu d’une tendance générale de ne pas proposer lors de son assemblée générale annuelle le paiement en 2020 du dividende au titre de l’exercice 2019.
06/04/2020Annulation/Suspension Transgène, Solocal, Delta Drone, Gensight, Aures Technologies, Paref. Poulaillon et Bureau Veritas renoncent à leurs dividendes.
06/04/2020Annulation/Suspension Vallourec a annoncé que l’assemblée générale mixte de ses actionnaires a adopté l’ensemble des résolutions soumises au vote, dont le non paiement d’un dividende.
06/04/2020Annulation/Suspension Wavestone a annoncé le directoire et le conseil de surveillance de la société ont prévu de ne pas soumettre à l’assemblée générale du 28 juillet prochain la distribution d’un dividende au titre de l’exercice 2019/20.
07/04/2020Annulation/Suspension Dans le contexte actuel de crise sanitaire en Europe, le Conseil d’administration de STEF a décidé de proposer aux actionnaires du Groupe d’annuler le versement du dividende prévu au titre de l’année 2019.
07/04/2020Annulation/Suspension Le français Thales a annoncé supprimer le solde de son dividende 2019
07/04/2020RéductionLe promoteur immobilier Nexity a baissé de 26% son dividende 2019 et distribué en 2020, à 2 euros par action.
07/04/2020RéductionEdenred a annoncé la réduction de 20% du dividende 2019 à 0,7 euro par action,
07/04/2020Annulation/Suspension ALTEN annonce le retrait de sa proposition de versement de dividende pour 2019.
07/04/2020RéductionIMERYS a annoncé la réduction de 20% sa proposition de dividende pour 2019.
08/04/2020Annulation/Suspension Compte tenu de la crise du Covid-19, Eurazeo a décidé de supprimer son dividende 2019.
08/04/2020Annulation/Suspension Le Conseil d’administration d’Axway Software a décidé de proposer à la prochaine Assemblée générale de ne pas distribuer de dividendes au titre de l’exercice 2019.
08/04/2020RéductionIpsos annonce qu’il sera proposé à l’assemblée générale qui se tiendra probablement à huis clos le 28 mai, de distribuer un dividende de 45 centimes par action, soit près de 50% de moins que ce qui avait été initialement prévu.
08/04/2020RéductionLa société Akwel suspend son objectif de 5% de croissance en 2020 et le dividende proposé au titre de l’exercice 2019 sera de 0,195 euro, en baisse de 35% par rapport à l’exercice précédent.
08/04/2020Annulation/Suspension Hexaom a annoncé que le conseil d’administration du groupe a décidé de ne pas proposer le versement du dividende de 1,10 € par action initialement prévu au titre de l’exercice 2019.
09/04/2020RéductionAltamir a décidé de modifier la proposition de dividende aux porteurs d’actions ordinaires. Le dividende serait ainsi ramené de 0,83 euro à 0,66 euro par action.
09/04/2020RéductionGroupe Seb a annoncé que le conseil d’administration a décidé ce jour de réduire d’un tiers, par rapport au dividende versé en 2019, le montant qui sera versé aux actionnaires en 2020 au titre de l’exercice 2019. Le dividende proposé à l’assemblée générale du 19 mai sera donc de 1,43 euro par action au lieu des 2,26 euros proposés lors de la présentation des résultats de la société fin février.
09/04/2020RéductionLe groupe de services aux collectivités Suez a annoncé mercredi soir avoir réduit d’environ un tiers sa proposition de dividende, à 0,45 euro par action.
09/04/2020Annulation/Suspension Sopra Steria a annoncé la suspension de ses objectifs pour 2020 et proposera à la prochaine Assemblée générale de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019.
09/04/2020Annulation/Suspension Renault annonce la suppression de son dividende 2020.
09/04/2020RéductionEutelstat a revu légèrement à la baisse son objectif de chiffre d’affaires pour son exercice 2019/2020 et va réduire de 30% le montant de son dividende versé aux actionnaires, à cause de la pandémie du Covid-19.
13/04/2020RéductionPublicis a annoncé lundi le lancement d’un plan d’économies de 500 millions d’euros “pleinement effectif en 2020” et proposé de réduire son dividende de moitié pour s’adapter à la dégradation du marché publicitaire.
14/04/2020RéductionLe Conseil d’administration de Legrand a annoncé vendredi dernier le gel du montant du dividende versé au titre de l’exercice 2019 par rapport à l’année précédente, ramené ainsi à 1,34 euro par action, contre 1,42 euro initialement annoncé le 13 février 2020.
14/04/2020RéductionKaufman & Broad a annoncé que son conseil d’administration a décidé de ramener la proposition de distribution de dividende qui sera faite au titre de l’exercice clos le 30 novembre 2019 lors de l’assemblée générale des actionnaires du 5 mai 2020 de 2,50 € par action à 1,75 € par action, soit une baisse de 30 % par rapport au dividende initialement proposé et au dividende versé en 2019 au titre de l’exercice clos le 30 novembre 2018.
15/04/2020RéductionArkema a décidé de réduire sa proposition de dividende au titre de l’exercice 2019 à 2,20 euros par action, soit une diminution de 12% par rapport au niveau de l’an dernier et d’environ 20% par rapport au montant initialement annoncé.
16/04/2020Annulation/SuspensionManitou Group a indiqué que son conseil d’administration a décidé de renoncer à la proposition de versement du dividende de 0,78 euro par action qui avait été initialement annoncée lors de la publication des résultats annuels 2019 le 3 mars dernier.
16/04/2020RéductionLe groupe LVMH va proposer, lors de l’assemblée générale des actionnaires du 30 juin, de réduire de 30% le dividende initialement proposé au titre de 2019, qui s’établirait ainsi à 4,80 euros.
16/04/2020RéductionRemy Cointreau a abaissé son dividende 2019/2020 (exercice clos fin mars) de 2,65 à 1 euro. 
17/04/2020RéductionTenant compte des incertitudes générées par cette crise exceptionnelle, le Conseil d’administration d’Orange propose de réduire le dividende 2019 de 0,70 euro à 0,50 euro par action.
17/04/2020Annulation/Suspension Evolis a décidé de supprimer la proposition de distribution de dividendes au titre de l’affectation du résultat de l’exercice clos le 31 décembre 2019.
17/04/2020Annulation/Suspension Le conseil d’administration de Maisons du Monde a décidé de ne plus proposer de dividende au titre de l’exercice 2019.
17/04/2020Annulation/Suspension Le Conseil d’administration de Groupe Open a confirmé qu’aucun versement de dividende ne serait proposé à l’Assemblée générale.
17/04/2020RéductionConséquence de la dégradation des perspectives, Schlumberger a annoncé une réduction de 75% du dividende. Un coupon de 12,5 cents sera payé le 9 juillet.
20/04/2020Annulation/Suspension Afin de préserver sa trésorerie, le géant de l’optique EssilorLuxottica a décidé de ne pas soumettre de distribution de dividende à l’assemblée générale du 25 juin 2020.
20/04/2020Annulation/Suspension Fnac-Darty a annoncé le retrait de sa proposition de versement du dividende de 1,50 euro au titre de l’exercice 2019 lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires.
20/04/2020RéductionCarrefour a annoncé que dans le contexte exceptionnel de pandémie de Covid-19, son conseil d’administration, lors de sa séance du 20 avril 2020, a décidé de réduire de 50% le dividende proposé au titre de l’exercice 2019, par rapport à ce qui avait été initialement annoncé le 27 févier 2020. Ainsi le dividende sera de 0,23 euro par action, contre 0,46 euro par action initialement prévu et 0,46 euro par action versé en 2019 au titre de l’exercice 2018.
20/04/2020RéductionLe groupe Bel a décidé de réduire le dividende proposé au titre de 2019. Il sera ainsi proposé à la prochaine Assemblée Générale Mixte annuelle la distribution d’un dividende de 3,50 euros par action, soit une baisse de près de 30% par rapport au dividende distribué au titre de l’exercice 2018. 
21/04/2020Annulation/Suspension Ast Groupe a annoncé que son conseil d’administration a décidé de ne pas proposer à l’assemblée générale des actionnaires la distribution d’un dividende.
21/04/2020RéductionLa FDJ proposera le 18 juin, date de son assemblée générale à huis-clos, de verser un dividende réduit de 30%, à 0,45 euro par action.
21/04/2020RéductionLe conseil d’administration de Kering a décidé de réviser le montant du dividende en numéraire à distribuer au titre de l’exercice écoulé, à 8 euros par action, soit une baisse de 30% par rapport au montant initialement proposé.
22/04/2020Réduction Le Conseil de Surveillance de STMicroelectronics propose désormais une réduction du montant du dividende 2019 de 0,24 dollar à 0,168 dollar par action, avec l’autorisation d’envisager, au cours du mois de septembre 2020, de l’augmenter jusqu’à un maximum de 0,24 dollar par action.
22/04/2020Annulation/Suspension Clasquin a décidé de proposer à l’Assemblée Générale Mixte du 10 juin prochain de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019.
22/04/2020Annulation/Suspension L’entreprise de services numériques Atos a également annoncé que dans ce contexte de crise sanitaire, son conseil d’administration avait décidé de ne pas proposer la distribution du dividende de 1,4 euro par action lors de l’assemblée générale des actionnaires, le 26 juin.
23/04/2020Annulation/SuspensionLe conseil d’administration de NRJ Group a décidé de ne pas proposer la distribution d’un dividende
23/04/2020Annulation/Suspension Si le groupe Interparfums a suspendu son dividende 2019 (0,71 euro par titre) il n’exclut pas de distribuer un dividende exceptionnel au second semestre en cas d’amélioration de la situation.
24/04/2020Annulation/Suspension Orpéa abandonne son dividende 2019, dans le contexte actuel de pandémie de Covid-19.
24/04/2020Annulation/Suspension Le spécialiste des matériaux de construction Saint Gobain a précisé qu’il n’y aura pas de distribution de dividende au titre de l’exercice 2019. 
24/04/2020RéductionValeo a décidé de proposer à l’Assemblée générale le versement d’un dividende de 0,20 euro par action (contre 1,25 € initialement prévu).
28/04/2020RéductionLe conseil d’administration de CapGemini a décidé de réduire de 29% le dividende qui sera proposé à l’approbation de la prochaine assemblée générale, qui s’établira ainsi à 1,35 euro par action au lieu de 1,90 euro.
28/04/2020Annulation/SuspensionLa direction d’Eurofins Scientific a décidé de proposer à l’assemblée générale annuelle de juin 2020 de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019.
28/04/2020Annulation/SuspensionIGE + XAO a retiré la précédente proposition de dividende pour 2019
29/04/2020Annulation/SuspensionKorian a annoncé le retrait de la proposition de versement de dividende 2019.
29/04/2020RéductionAlors qu’une hausse avait été initialement envisagée,la société Robertet la distribution d’un dividende de 5 euros par titre contre 5,6 euros pour l’exercice précédent soit une baisse de 11% qui s’inscrit dans l’environnement actuel.
29/04/2020RéductionLa société Tipiak a annoncé un dividende de 1,1 euro par action, en baisse de 50% par rapport à l’année dernière.
30/04/2020Annulation/SuspensionArtea a décidé de suivre les recommandations du gouvernement en reportant d’un an la mise en œuvre de sa politique de distribution de dividende
04/05/2020Annulation/SuspensionLe spécialiste du vin Oneo précise que son conseil d’administration proposera de ne pas verser de dividende au titre de l’activité 2019-2020.
04/05/2020RéductionVinci va réduire de près de moitié le solde de son dividende versé au titre de 2019, qui va être ramené de 2,26 à 1,25 euro par action, soit 44,7% de moins.
06/05/2020RéductionUn dividende de 9,00 euros par action (en baisse de 30%) sera proposé par Altarea au vote de la prochaine Assemblée Générale.
06/05/2020Annulation/SuspensionOFFICE DEPOT suspend le paiement de son dividende.
07/05/2020Annulation/SuspensionLe conseil d’administration d’ArcelorMittal a jugé qu’il était à la fois approprié et prudent de suspendre le versement des dividendes jusqu’à ce que l’environnement opérationnel se normalise.
06/05/2020Annulation/SuspensionLe Conseil d’Administration de Lisi SA a décidé de renoncer à la proposition de distribution d’un dividende au titre de l’exercice 2019
12/05/2020Annulation/SuspensionLe conseil d’administration d’Alstom, dans sa séance du 11 mai 2020, a décidé exceptionnellement de ne pas proposer de distribution de dividende à l’assemblée générale du 8 juillet prochain.
12/05/2020RéductionDans le contexte exceptionnel de la crise du Covid-19, le Conseil d’Administrationde l’Oréal a décidé de renoncer à la hausse prévue de 10,4 % du dividende, et de proposer en conséquence à l’Assemblée Générale un dividende de 3,85 €, identique à celui versé en 2019.
13/05/2020Annulation/SuspensionSA Peugeot Citroën a décidé de ne pas distribuer de dividende ordinaire en 2020 lié à l’exercice 2019.
13/05/2020RéductionLe Conseil d’Administration de Sartorius Stedim Biotech a décidé lors de cette séance de soumettre à l’Assemblée Générale des Actionnaires une proposition d’ajustement du dividende de l’exercice 2019 de 0,34 euros par action. La proposition initiale de distribution du dividende s’élevait à 0,68 euro, après un dividende versé au titre de l’exercice fiscal 2018 de 0,57 euro.
15/05/2020Annulation/SuspensionFaurecia a décidé de ne pas distribuer de dividende au titre de 2019 en raison de la crise économique provoquée par la pandémie de coronavirus.
19/05/2020RéductionLe Conseil d’administration de BioMérieux a décidé de proposer de diminuer le dividende de 50% au titre de l’exercice 2019.
25/05/2020Annulation/SuspensionLe conseil d’administration de Scor a pris la décision de proposer à l’assemblée générale du 16 juin 2020 de ne pas distribuer de dividende au titre de l’exercice 2019.
03/06/2020RéductionL’assureur Axa a annoncé mercredi que son conseil d’administration avait décidé de réduire le dividende proposé à ses actionnaires au titre de l’exercice 2019 à 0,73 euro par action, contre 1,43 euro par action initialement envisagé

Le fichier des sociétés du SBF 120 est fourni avec celui des sociétés américaines et anglaises (voir c-dessous).

La liste des sociétés américaines et anglaises ayant coupé ou baissé leurs dividendes

Vous trouverez ici la liste actualisée des sociétés ayant annulé ou baissé leurs dividendes en 2020 suite à la crise économique !

You May Also Like

47 Comments

  1. Un peu déçu par le contenu de ta vidéo tant attendue
    Tu passes beaucoup de temps à critiquer nos représentants ( élus démocratiquement ) et mettre en doute leur capacité intellectuelle
    C’est vrai que la critique est aisée quand comme toi on ne participe pas activement au fonctionnement de la société… et que ta oisiveté te laisse tout le temps nécéssaire pour façonner un monde parfait mais totalement chimérique
    Mais tu peux être rassuré Bertrand car si tu as un problème de santé ( ce que je ne te souhaite absolument pas ) c’est nous la collectivité qui paierons et non les qqs prélèvements sociaux qu’il te coûte tant de te voir ponctionner comme tu t’en plaignais encore dans une vidéo passée…
    Bref, j’ai une question plus constructive depuis la dernière crise de 2008 les actions US ont fait fois 5 et depuis le début de la crise COVID 19 elles n’ont perdu que 20 % soit 1/5. Les actions européennes ont fait fois deux et perdent 25% soit 1/4
    Et il cohérent de faire de la liquidité en vendant ces dernières pour acheter les actions US qui elles n’ont pas encore véritablement corrigées alors que le Coronavirus vient tout juste de s’y propager..?
    Merci de ton retour et bonne santé à toi

    1. Bonjour, je vous remercie de votre message.
      Je ne critique pas les impôts, je critique le niveau astronomique de nos impôts qui sont mal utilisés, en particulier quand tout va bien puisque l’Etat n’en profite pas pour réduire son déficit. Dans des moments comme ceux-là, on aurait bien besoin d’une réserve pour faire face. C’est ce que d’autres pays ont fait et que notre gouvernement critique sans cesse.
      Et je dis dans cette vidéo, qu’en plus, l’Etat, en fustigeant les dividendes, se prive de recettes fiscales qui seraient bien utiles !! C’est factuel, réel et bien dans “l’intérêt général”, contrairement à ce qu’on nous raconte !
      Concernant votre question, les Etats-Unis sont bien plus performants sur le long terme que la bourse française. Sur le long terme (c’est le point important), investir aux USA est donc plus intéressant. D’ailleurs, la baisse plus faible de la bourse américaine actuellement prouve que le “marché” croit plus au rebond américain qu’européen.

    2. Pas du tout d’accord avec le commentaire de la personne ci-dessus. Comment ça oisif ? Ne participe pas au fonctionnement de la société ? Je suis en partie dans le même cas que Bertrand. Et les prélèvements sociaux qu’on nous prend, c’est pas pour l’Etat ? Et la TVA qu’on paie pour chaque chose qu’on achète, c’est pas pour l’Etat ? Et l’impôt sur le revenu, la taxe foncière, la taxe d’habitation non plus ? Soyez sérieux et ne vous comportez pas comme le gaucho de base…

    3. tout à fait d’accord avec l’intervenant ci-dessus. il y en a asser des pleureuses qui se lamentent sur leur CSG…Quand au fait que l’Etat se prive d’une manne en poussant fortement les entreprises à ne pas distribuer c’est peut-être tout simplement que ça évitera à ces mêmes entreprises de faire faillite dans les mois qui arrivent ou tout au moins de se retrouver dans de grandes difficultés. Ca s’appelle du bon sens…

      1. Non, ça s’appelle de l’ingérence !! Si les boîtes font faillite, ce n’est pas le problème de l’Etat !! C’est pour cela qu’il faut être sélectif dans son choix d’actions, surtout en ce moment… Je signale que les plus fragiles sont les sociétés où l’Etat est actionnaire (Renault, etc…)…une coincidence ???

        1. Et adp et fdj sont des sociétés fragiles peut etre?et les sociétés d autoroute privatisées sous Villepin étaient fragiles aussi?il faut arrêter avec ces généralités approximatives qui relèvent d une idéologie anti état.pour le reste désolé de vous apprendre que des sociétés qui risquent de faire faillite ca regarde l etat…

          1. Donc, je résume :
            1) Perdre des recettes, c’est pour éviter les faillites
            2) Mais les entreprises d’Etat ne sont pas concernées

            Au final, quel est l’intérêt de se priver des dividendes de FDJ ou ADP si ce n’est par posture idéologique ? C’est bien dans l’intérêt de l’Etat et de tous que l’Etat maximise ses recettes en ce moment !! Je défends, au final, bien “l’intérêt général”…c’est cela l’absurdité des postures idéologiques.

        2. La particularité de cette crise est qu’elle était imprévisible. Comment prévoir une pandémie mondiale ? Les entreprises, de la plus petite à la plus grande, sont dans la même problématique : la trésorerie. Elles n’ont pas un problème structurel. Elles ont un problème à court terme de rentrée d’argent. Ce qui, si çà dure trop longtemps, peut mener à la cessation de paiement et à la faillite.
          C’est toute une chaîne de fabrication qui peut se gripper. N’importe quelle entreprise fleurissante peut voir son activité plonger si ses fournisseurs ont coulé. La future reprise n’ira pas très loin si toutes les chaines de valeurs sont coupées par de multiples défaillances d’entreprises.
          Donc l’Etat a bien raison de venir en aide aux entreprises. Ce n’est pas de l’ingérence.

          @stéphane : prétendre participer au financement du modèle social en ne payant “que” la CSG sur les revenus des dividendes, est un peu léger. Les salariés et les entreprises, eux, financent le modèle social aux travers leurs revenus produits (en plus de la CSG).

  2. Bonjour Bertrand,
    je note que rares sont ceux qui contestent ou critiquent ton domaine de compétence et d’expertise, en matière d’investissement dans les dividendes. En revanche, le constat factuel de l’incompétence de l’incohérence, bref de l’absence de bon sens de nos instances dirigeantes que tu dénonces, ne manque pas de susciter le tollé de certains au libre arbitre passablement réduit au tamis de la pensée unique. Pourquoi t’exposer à l’agressivité délétère de ces ventres mous qui ont perdu jusqu’à la liberté de penser, récitant à l’envi leurs litanies apprises des médias et du “politiquement correct”? Merci à toi pour tes communications positives, ton enthousiasme et ta compétence. Merci à la toile de permettre la diffusion du savoir et des idées éludant la censure de la pensée prédigérée.
    Arnaud.

    1. Ils sont rares “ceux qui contestent ou critiquent” parce qu’ils ne lisent pas ce blog. Les personnes qui consultent ce site sont pour la plupart celles qui partagent le même centre d’intérêt pour les dividendes. Cela ne remet pas en cause les prétendues connaissances de Bertrand. Arnaud, dans un sens, vous vous comportez comme un groupies qui défend son maître, un peu comme les “ventres mous qui ont perdu jusqu’à la liberté de penser”

        1. En quoi l’anonymat change le sens de mon message ? “L’art de la citation est l’art de ceux qui ne savent pas réfléchir par eux-même.”

  3. Bonjour Bertrand,
    Merci pour cet échange qui est toujours très clair et instructif.
    Je n’irai pas sur le coté des élus politique presque partout dans le monde et de leur décision même s’il m’est de plus en plus insupportable de constater leur incohérence dans leur parole et pas que pour les dividendes… Le fond n’est plus important, ce qui compte c’est la forme, le timing et d’occuper le terrain. C’est catastrophique et cela ne peux rien amener de bien. Faire des erreurs, je comprends car j’en fais également beaucoup mais dire quelque chose en sachant que c’est faux… je ne supporte plus.
    J’ai tout de même une question : lorsque vous avez constaté que la bourse descendait tous les jours ne vous ai t’il pas venu a l’esprit de vendre pour racheter quelques jours plus tard sachant que cela baissait partout dans le monde en même temps ? Merci

  4. Pour commencer, et après avoir lu un certain nombre de propos que je juge plutôt choquant, je dresse le décor, mon décor :
    Non, je n’ai pas regardé sa video. Non, je ne recherche pas les dividendes; ce serait même le contraire que je cherche en bourse.
    Oui, je lis de loin (je survole) ce que fait, et dit, Bertrand parce qu’il y a toujours à apprendre de l’expérience quand la personne, Bertrand en l’occurrence, veut bien en faire profiter la communauté.
    En conséquence de quoi, je ne me sens nullement appartenir aux “groupies défendant son maître”.
    J’ai gardé ma liberté de penser et de critiquer, et je suis en accord total avec les propos de Bertrand sur la déplorable utilisation de nos impôts.
    Non seulement la France est championne du monde de la pression fiscale, mais cette charge payée par le citoyen ne lui profite pas, ou bien mal.
    Education, la France se classe 23ème sur les 36 pays de l’OCDE selon le classement Pisa 2019
    Santé, la France se classe 18ème selon l’Institut Legatum (RU) qui a réalisé une grande enquête sur les pays les plus prospères au monde.
    Toujours selon cet institut, sur la douzaine de secteurs comparés, la France ne fait jamais mieux que 14ème (pour ses infrastructures).
    Compte-tenu de notre belle 1ère place pour les prélèvements, on est en droit d’attendre une restitution bien meilleure en matière de services rendus aux Français.
    Je rejoins Bertrand dans ses propos.
    Pour ce qui est des dividendes: ils ne sont que la restitution partielle des bénéfices réalisés par l’entreprise l’année passée.
    L’actionnaire ne se “goinfre” pas honteusement sur le dos des salariés, comme le pense quelques syndicats, et beaucoup de Français. Ce n’est qu’un petit retour sur des bénéfices réalisés grâce à son investissement dans l’entreprise. Et c’est un bien faible retour comparé au risque pris par cet actionnaire.
    La décision de l’Etat de demander la suppression des dividendes cette année est compréhensible lorsqu’il s’agit d’entreprises en difficulté ayant bénéficié d’avantages fiscaux et de facilités de trésorerie.
    Aller au delà nous fait tomber dans le dirigisme, ai-je lu… Pour ne pas dire dans le totalitarisme quand je vois certains demander la suppression totale de TOUS les dividendes cette année.. Puis demander une baisse des rémunérations des dirigeants d’entreprises… A quand le remplacement des conseils d’administration des entreprises par les syndicats. C’est le rêve de certains, les plus durs, qui le réclament déjà à mi-mots!
    Supprimer un dividende relève de décision votée en AG, pas de la volonté d’un gouvernement, et encore moins de celles de syndicalistes en mal de communisme.
    Une entreprise qui croît, qui performe, est aussi capable de prendre des décisions contraignantes, financièrement parlant, lorsque les événements l’imposent.
    C’est ce qui se passe en Allemagne… Pourtant, économiquement parlant, nous n’avons pas de conseils à leur donner. ce serait même l’inverse : Nous avons beaucoup à apprendre d’eux.
    A noter que la punition sera double puisque, à la suppression du dividende cette année, s’ajoutera celle de l’année prochaine lorsque les résultats annuels, ceux de 2020, seront détaillés et apparaitront catastrophiques dans beaucoup d’entreprises.

  5. Mouais bon pour remettre les choses d’aplomb je rappellerais que la plupart des entreprises cotées à la bourse de Paris ont décidé de couper ou baisser leur dividende, qu’elles aient un lien avec l’Etat ou pas. Par conséquent c’est bien afin de résister à la crise économique qui arrivent que les entreprises ont pris cette décision, pas pour obéir au méchant Etat…Je rappelle à toute fin utile que Goldman Sachs prévoit une baisse en moyenne de 25% des dividendes aux US. Qui plus est, le gouvernement US a également pris des mesures pour interdire le versement de dividendes aux entreprises ayant reçues des aides fédérales. Quel bolchevik ce Trump !
    Il ne faut donc pas rester sur des idées simplistes comme le fait de dire gestion par du public = nulle gestion par le privée = génial, la vie n’est pas aussi simple…
    Enfin, le fait que les entreprises gardent les sommes qu’elles comptaient distribuer en réserve promet selon moi un beau rebond quand les effets de la pandémie commenceront à s’estomper. Mon portefeuille génère 20 000€ de dividendes annuels avec des sociétés très solides, certes cette année je vais toucher bien moins. Mais ca ne me gêne pas car je travaille d’une part et je sais que je n’ai pas investi dans des canards boiteux (style les banques). Donc le plus dur est passé maintenant il reste juste à laisser faire le temps.
    Pour ceux qui serait intéressé par un portefeuille solide sans céder aux sirènes des dividendes trop élevés je donne ici mon portefeuille (c’est gratuit, pas besoin de payer une formation, vous pouvez le copier)
    -Total
    -Vinci
    -Sanofi
    -FDJ
    -Veolia
    -CBO territoria
    -Sodexo
    -Shell
    -GL event (mon dernier achat en pleine crise pour jouer la reprise)
    -AXA
    -Rubis
    -Air liquide
    -L’oreal

    1. Je veux bien entendre les arguments, mais encore faut-il qu’ils soient justes :
      1) FAUX : dire que “la plupart des sociétés françaises” vont couper leur dividende n’est, factuellement, pas vrai ! La liste ci-dessus doit être mise en perspective de 400 sociétés côtées en France. La liste des annonces du SBF 120 fournies ici permet aussi de constater que ce n’est pas le cas. Croyez ce que vous voulez, mais vous ne pouvez clairement pas le justifier : une posture plutôt qu’une réalité.
      2) Le montant des baisses de dividendes que vous évoquez aux USA est un montant qui s’applique aux valeurs du S&P 500 et en valeur absolue ! Ce n’est pas le cas en nombre de sociétés et, comme indiqué dans la vidéo, la valeur absolue a un sens tout relatif.
      3) FAUX : Trump n’a absolument pas interdit le versement des dividendes. L’Etat américain a parlé, dans le cas des aides d’Etat, des rachats d’actions. Contrairement à nos dirigeants, l’Etat américain sait bien que les dividendes sont une manne pour l’Etat et que cela irrigue beaucoup d’Amércains.
      4) FAUX : mon portefeuille boursier n’est pas réservé à mes étudiants, mais est en accès libre (vous en avez d’ailleurs profité) !

      Vous avez le droit de déformer la réalité pour dénigrer les autres, mais mon rôle est de rétablir les faits. Désolé, les “fake news” ne sont pas mon truc !!

      1. Je vous invite déjà à vous calmer et à bien lire j’ai dit couper ou baisser pas simplement couper. D’ailleurs je crois qu’une très grosse partie de votre portefeuille à vu ses dividendes baisser ou supprimer comme quoi…Pour les points 2 et 3 il y a effectivement de nombreuses sociétés aux US qui baissent leur dividende probablement sur l’initiative de l’etat français je suppose? Quand au point 4 je donne un portefeuille type gratuit sans avoir à suivre une formation. libre aux personnes qui le lisent de le copier, l’enrichir ou enlever quelques valeurs selon les affinités. Le votre Bertrand correspond à votre propre situation et n’est pas à copier comme vous le dites, celui que je donne peux être copier même partiellement. Celà permet de donner des idées à ceux qui découvrent la bourse

  6. Bonjour Bertrand,

    Bravo pour vos contributions sincères et honnêtes.

    Je suis très d’accord sur votre analyse sur la politique gouvernementale qui dessert les intérêts des sociétés.

    Par contre, je souhaite nuancer votre analyse sur la stratégie du rentier. Vous êtes fortement impacté par une baisse de vos revenus issus des dividendes, j’estime que vous empocherez cette année entre 20 et 40 % de dividendes par rapport à 2019. C’est mon cas aussi. De mon point de vue, cette forte baisse se remarquera aussi dans les 3 prochaines années en raison de la récession à venir et de la politique gouvernementale qui cherchera à faire pression, pas seulement cette année, sur les entreprises pour les inciter à moins verser aux actionnaires sans compter les changements de politique fiscale à venir en défaveur de l’investisseur. L’Etat cherche des boucs émissaires et surtout des gens à taxer : les actionnaires sont pris au piège.

    Ainsi, même si les cours de Bourse remontent sensiblement, les distributions de dividendes seront très en retrait et il sera difficile à court et moyen terme d’engranger chaque année plus que 50 à 60 % des revenus par rapport à 2019.

    C’est considérable. Par conséquent, dans les prochaines années, vous allez beaucoup perdre beaucoup de revenus, comme c’est le cas pour moi malgré ma diversification. Et peut-être vous contraindre à retravailler provisoirement car il existe une grosse différence entre 15000 € et 30000 € de revenus annuels.

    Ce qui remet en question la stratégie du rentier.

    Cette stratégie est très bonne en temps normal. Mais je crois qu’il faut la remettre en cause dans des temps exceptionnels que personne n’avait imaginés. C’est le cas aujourd’hui. Malheureusement pour nous!

    Pour ma part, je considère qu’il faut en priorité se détourner absolument des sociétés dont l’Etat est actionnaire (EDF, ENGIE, Renault, …). Ces sociétés ne sont pas fiables pour l’investisseur car l’Etat s’immisce dans leurs décisions commerciales qui desservent l’intérêt premier de l’entreprise. Mais ces sociétés, si elles sont déjà en portefeuille, ne peuvent pas être revendues aujourd’hui car leur vente à perte serait trop négative en terme d’une moins value trop élevée.

    Pour ceux qui veulent profiter de cours très bas, je crois qu’il faut se tourner vers les sociétés indépendantes de l’Etat, susceptibles de lui résister, qui versent un dividende (mes préférés : VEOLIA, GTT, KAUFFMAN and BROAD, BASSAC, ABCA, SANOFI, SUEZ, TOTAL, NEXITY). Et pourquoi pas se tourner vers des sociétés étrangères. Mais ces dernières présentent des couts d’acquisition élevés. Et leur visibilité est moindre.

    En France l’incertitude sur les politiques fiscales est trop forte pour les actionnaires qui sont et seront sacrifiés dans les prochaines années.

    Selon moi, il faut surtout inciter le lecteur à temporiser avant de se décider à revenir vers le marché de la Bourse car c’est devenu trop risqué. Il est urgent d’attendre. Et de penser à se diversifier sur d’autres domaines d’investissement.

    Bien à vous.

    Patrick

  7. Bonjour,
    merci Bertrand pour cette vidéo ; je partage globalement votre analyse.
    pour ma part j’essaie de mettre à profit ce temps pour accroître mes connaissances sur le marché US ;
    j’essaie d’identifier les bonnes opportunités et de travailler sur la selection des “meilleures” actions.
    Certaines sont à des cours rarement atteints (T, O, MO, ABBV etc..) et plus vus depuis décembre 2018.

    actuellement , tant en France qu’aux US, le 1er train d’opportunités semble déjà passé; l’avenir dira si j’ai eu raison de faire quelques achats avant la remontée des cours.

    Dans mon portefeuille actuel, pas trop de soucis; sur le PEA, pas de réduction ou annulation de dividendes pour le moment, si ce n’est pour natixis (mais j’en ai très peu)
    Pour le compte titre (essentiellement actions US), c’est différent et sans surprise, les actions à fort rendement ont bien “reçu”. Heureusement ,que j’avais vendu infracap avant le krach !
    par contre sur les FPI hypothécaires, mauvais plan avec NRZ (grosse réduction du div et du cours), NYMT (suppression); mauvais plan aussi pour vermillion (grosses réductions); moindre pour Orchid.
    par contre, pour la quinzaine d’autres, après des mouvements de yoyo qui ont pu donner chaud, ça va mieux, même si je pense qu’on évitera pas une nouvelle descente globale des cours prochainement.
    bon comportement des 3 actions préférentielles dont 2 sont revenues quasiment aux cours d’achat.j’envisage d’en acheter d’autres, notamment chez monmouth (qui loue des entrepôts à amazon, notamment) et vereit.

    Enfin je remercie Bertrand pour son annexe très utile, des “réductions/suppressions” de dividendes;.j’en profite pour signaler un cut supplémentaire: ORC (orchid island capital), passé de 0.08 $ à 0.06 $).

  8. bonjour, j’aimerais aussi apporter mes expériences. Il était clair q’une correction se dessinait depuis quelques temps mais bon personne ne pensait qu’une pandémie allait la provoquer. L’état français a demandé de supprimer les dividendes seulement ou elle était investi. environ une douzaine d’entreprise et pour environ 80 MILLIARDS ET POUR ENVIRON 3 MILLIARDS DE REVENU DE DIVIDENDE; et pourtant bcp d’entreprises indépendantes l’ont fait sans en être obligé. Et partout dans le monde des entreprises le font. Donc la critique à l’état français est injuste. Les actions financières sont en cas de crise les premières à supprimer les dividendes donc je n’investis rarement dans les banques contrairement à Bertrand qui est investi énormément dans les banques françaises.
    C’est une mauvaise année pour des revenus de dividende et l’année prochaine sera aussi mauvaise pour les rentiers du dividende
    Moi j’investis bcp dans les foncières comme altarea car leur statut fiscal les obligent à verser des dividendes qui ne peuvent pas être supprimés; Les assurances et banques sont bcp investi dans les foncières. Allez voir une fois l’actionnariat des foncières et vous comprendrez que les banques et assurances peuvent nous apprendre ou investir notre argent . Je suis étonné que Bertrand n’en parle pas.
    J’investis énormément en temps de crise en suivant un principe achetez au son du canon et vendre au son du clairon. J’investi beaucoup en nouvelle zélande et australie où les dividendes sont élevés. De plus en crise ces deux monnaies sont bon marché. C’est aussi une manière de gagner de l’argent car une monnaie peut perdre bcp et regagner ensuite quand l’économie reprend. Il faut donc aussi surveiller la monnaie.
    Je pense donc toute crise remet en question bcp de théories et être rentier de la bourse n’est pas de tout repos et pas aussi simple.
    Profitons de cette crise pour se placer dans des bonnes actions comme total ou les foncières, des grandes entreprises comme nestlé ou roche en suisse et allez voir en australie et nouvelle zélande ( les banques de ces pays sont également priés de réduire ou supprimer les dividendes )
    bonne chance et bon choix jmarc

    1. Tout à fait d’accord avec le commentaire ci-dessus, trop facile de taper encore une fois sur l’etat. C’est une grande partie des entreprises cotés qui suppriment ou baissent leur dividendes..Sinon effectivement c’est le moment d’acheter et de faire des bonnes affaires

    2. Si si, l État a fait pression sur les sociétés pour qu elles ne versent pas de dividendes. Suivant ainsi les recommandations de la BCE.

      Pour exemple, les banques ont été contraintes d annuler les dividendes sous peine de sanction. BNP a tenté de résister, conscient de ce que cela induit comme réaction auprès de sa clientèle d actionnaire. Le communiqué de presse de la BNP, toujours lisible sur leur site web, annonce que la BNP renonce sous la contrainte.

      L État s immisce clairement dans les affaires commerciales des sociétés. Elles n ont plus leur libre arbitre. L idée de l État est de détourner les liquidités des sociétés, incluant les dividendes, pour payer la facture et pour réamorcer la pompe en sortie de crise. Ce que ne peut plus faire l État. Exemple: il a été déjà dit que le financement de la transition écologique est hors de portée pour l État qui demande alors, qui ordonne grâce à son influence, que les sociétés privées s en chargent (en détournant les liquidités qui étaient provisionnées pour les actionnaires).

      Ainsi, l État à des ambitions politiques mais ne peut plus assumer. L État va donc chercher l argent ou il se trouve et n hésitera pas à influer pour spolier les actionnaires qui sont perçus par l opinion publique comme des individus égoïstes ne se souciant pas de l intérêt general.

      Ce qu il se passe cette année se reproduira l année prochaine. C est pourquoi il devient urgent de réfléchir à deux fois avant d investir en Bourse. Les règles ont changé en défaveur des actionnaires. L avenir est très incertain.

      Bien à vous

  9. Bonjour Bertrand,

    Félicitations pour votre travail. J’investie en bourse à 90%aux Etats-Unis depuis 2016 en utilisant une méthodologie similaire à la vôtre. Cela est réellement transformateur et aujourd’hui mon revenu passif représente un peu plus de 15% de mon revenu actif et augmente d’environ 10% par an. Depuis Novembre 2019 j’utilise une protection en achetant des options put sur indice (S&P500) qui fonctionnent comme une assurance, particulièrement efficace en cas de crash. En comparaison avec nov 2019 je suis à +30% au niveau de mon patrimoine grâce à cette protection (expliquée en détail dans les écrits de Nassim Taleb) et 100% des sociétés de mon portefeuille ont pour le moment annoncées le maintient ou l’augmentation de leurs dividendes. Songez à utiliser les options comme protection, cela augmentera considérablement votre retour sur investissement et vous ne subirez plus jamais de baisses de 40% en cas de correction ou crash. Je confirme par ailleurs qu’investir aux États-Unis donne un choix bien plus large que de se restreindre aux entreprises côtées en France et il n’y a pas que les dividend aristocrats mais aussi les dividend Kings et les dividend Champions. Enfim, cela ne doit pas être très agréable de voir certains “gus” vous attaquer alors que vous partager vos connaissances avec eux dans le but de les aider, je vous envoie tous mes encouragements pour que vous puissiez continuer votre mission en dépits des critiques très certainements causées par des gens qui, au lieu d’apprendre tout ce qu’ils peuvent de ce que vous partagez, préfèrent utiliser leur temps pour vous critiquer sans relâche.. n’y prêtez pas attention et concentrez vous sur les bons élèves.

    1. Bonjour,
      Pouvez-vous nous dire quels brokers vous utilisez pour les actions et options US SVP,j’aimerais aussi tester les options US.
      Merci de m’informer et cela pourra certainement aider plusieurs d’entre nous.

      Thierry

  10. Bonjour,
    J’ai regardé ta vidéo, Bertrand, et lu tous les commentaires. Une chose me frappe : aucune mention de la crise de société que révèle la pandémie. Pour ma part, je trouve que c’est l’occasion avant tout de réfléchir à notre modèle de mondialisation, de délocalisation, de souveraineté dans certains domaines stratégiques (alimentation, santé notamment). Je ne lis que des commentaires égocentrés sur son (plus ou moins gros) portefeuille. N’en déplaise à certains, le capitalisme porte en lui-même sa propre perte : course après la croissance et les profits, etc.
    N’avez-vous pas l’idée de vous interroger sur ce que sera demain ? Pour ma part, je vise une société moins polluante et plus solidaire.
    Il me paraît fort possible que l’on aille vers une consommation plus locale. Pas d’actions dans ces cas-là, donc ça ne vous intéresse pas.
    Je pense que la seule solution pour sortir de la crise sera l’inflation et l’effacement total ou partiel des dettes (comme ce fut le cas pour l’Allemagne de l’Ouest après la IIe Guerre mondiale). Si c’est le cas, Bertrand, que devient ta stratégie de rentes par la bourse ?
    Je précise que j’ai investi dans l’immobilier comme dans la bourse et que, à long terme, j’ai effectivement beaucoup plus gagné en bourse. Je pense que l’immobilier aussi va chuter. Une occasion d’investir ?

  11. Juste une question. Vous ne croyez pas qu’avec la crise économique qui est en cours (on parle d’une récession de 6% au 1er trimestre pour la France) les banques n’ont pas autres choses à faire que distribuer des dividendes? Pourquoi croyez vous que la BCE elle même demande aux banques européeenes de ne pas dstribuer au moins jusqu’en octobre? Les banques anglaises comme HSBC ont elles aussi couper leur dividende, là aussi je suppose sur injonction de l’Etat français? Un peu de bon sens, nous sommes en début d’une crise économique extrèmement violente, distribuer des dividendes en ce moment pour beaucoup de société c’est les fragiliser, c’est du simple bon sens n’en déplaisent aux idéologues anti-Etat. La distribution des dividendes reprendra, mais pour l’instant il faut que les sociétés résistent autant mettre toutes les chances de leurs cotés non?

    1. Fabien,

      L idée développée au sujet de l État est qu il ne se soucie pas des actionnaires qui contribuent pourtant à la solidité des entreprises. On achète des actions seulement si on se voit rétribuer. A mon sens, il est trop risqué dans une entreprise si elle ne reverse pas de dividendes, soit la seule manière de compenser d éventuelles moins values.

      Aujourd hui, vous allez faire un choix. Investir dans une entreprise. Laquelle allez vous choisir? Celle qui reverse des dividendes ? Ou celles qui n en reversent pas ?

      Nous vous conseillons tous de vous tourner vers les sociétés qui pensent au bien des actionnaires, quitte à diminuer les dividendes. Ces entreprises là vont mieux s en sortir car elles auront le soutien des investisseurs.

      Nous vous déconseillons les sociétés sous contrôle de l État, contrôle direct ou indirect, ces sociétés dont l État est actionnaire en priorité, car leur flux financier est détourné au profit de la politique du Gouvernement. Cela appauvrit l entreprise. Si vous investissez sur ces sociétés (EDF, ENGIE, Renault, …) vous allez perdre de l argent. Est ce ce que vous voulez?

      LEtat a pour habitude de chercher l argent qu il n a pas dans les poches des particuliers et des entreprises. Cela affaiblit le particulier et l entreprise.

      Lorsque l État infléchi les décisions supérieures de l entreprise, sous forme de sanctions et de contraintes, ce n est jamais très bon pour les entreprises qui ne peuvent plus assumer leur politique commercial et le développement de leur entreprise dans un marché mondial hyper concurrentiel.

      Bertrand a mille fois raisons. L État à un côté sombre qui influe négativement lorsque il s immiscé dans les décisions des entreprises. L état affaiblit et désavantage des entreprises….

      Cordialement

  12. Bonjour Venezia,

    Votre point de vue est intéressant. Je crois que Le capitalisme a du bon et du mauvais. Mais il n y a pas mieux et il n existe pas de système miracle.

    Aujourd hui, toutes les économies sont liées, globalisation mondiale oblige. Je pense que Le repli dans un marché strictement local est impossible. Mais c est bien de faire un effort dans ce sens.

    Sur la question des actions, une participation financière au profit des entreprises, c bien que cela existe pour les entreprises. Avec des capitaux, on évolue dans un marché mondial ou la concurrence est féroce. Pas de capitaux, pas d investissements possibles. Si pas de dividendes reversés aux actionnaires, une rétribution grâce aux bénéfices dégagés, pas d investissement en bourse.

    Avec le Covid, on voit que le système du rentier est mis à mal. Ça doit faire réfléchir. Ce qu il se passe aujourd hui peut se reproduire demain… sans dividendes, plus de rentier…

    L effacement de la dette est infaisable. Sauf pour l État qui pourrait choisir de se mettre en faillite. Mais pour obtenir des prêts par la suite se serait très délicat…et très cher. Aujourd hui l État français obtient des prêts à taux très bas parce que la France rembourse.

    Je pense que vous avez la solution. Ne pas mettre tous ses œufs dans un même sac. Se diversifier dans l immobilier, c très bien, mais il faut aussi connaître ses règles.

    Cordialement

  13. C est vrai que le Arnaud Le Roy aurait gagné à rester anonyme…
    Pour le réconforter à lui qui aime les citations triviales
    Gustave Parking :”
    Mieux vaut ne rien dire et passer pour un con que de l’ouvrir et ne laisser aucun doute à ce sujet”
    Bonne continuation l ami

  14. laissez des commentaires qui peuvent éventuellement nous apporter qqchose , des idées, des conseils que des critiques stupides comme celle d’avant; Un peu de niveau svpl

  15. Bonjour,
    Bravo Bertrand pour cette vidéo et votre transparence qui suscitent des débats intéressants dans les commentaires !
    Pour devenir ou rester rentier avec la bourse, les dividendes subissant de plein fouet la crise, il me semble difficile de vivre uniquement de ses rentes, sauf si une réserve d’argent (épargne) a été constituée pour limiter l’impact négatif de cette crise.
    Encore fallait-il l’anticiper.
    Comment faire pour vivre avec des revenus de dividendes en baisse de parfois 75% ?
    Bonne continuation !

    1. Je ne compte pas avoir des revenus en baisse de 75% ! La situation n’est pas aussi catastrophique que vous le dites, comme indiqué dans ma vidéo.

  16. Bonjour,
    C’est vrai, avec des bons choix, il est possible de percevoir cette année et l’année prochaine des dividendes. Les rentiers de la Bourse devront avoir des nerfs solides pour traverser ces crises sans trop d’impact sur leurs revenus. Les plus persévérants et compétents, seront les gagnants.
    J’ai consulté la liste ci-dessus des modifications ou non des versements de dividendes des sociétés. Bravo et merci pour ce partage d’informations précieuses et pour vos vidéos instructives.
    Bonne journée !

  17. Bonjour,

    Est-ce que l’un de vous pourrait me conseiller sur un broker US,j’aimerais tester les options et bourse direct en propose peu.

    Merci d’avance.
    Thierry

  18. Bonjour

    Les taux bas favorise les mortgages à surtout celle qui ont des prêt hypothécaire à 100% garanti par les 2/3 agence américaine comme ORC./ ARR / AGNC ce trimestre orchid island à une book value/valeur comptable qui augmente

    de 0.29/0,30 $ 30 millions de chômeurs d’américains les taux ne sont pas prêt d’augmenter aux états unis pendant les 10 prochaines années.

    juste une chose j’espère juste qu’il n’augmente pas leur dividende pendant 2/3 ans pour que leur book value augmente de beaucoup et retrouve 8/9 $ très vite

    https://seekingalpha.com/news/3567286-orchid-island-capital-beats-on-revenue

    regarder les commentaire pour traduire prenez une extension automatique

    https://chrome.google.com/webstore/detail/google-translate/aapbdbdomjkkjkaonfhkkikfgjllcleb?hl=fr

  19. Bonjour Bertrand,

    Afin d’éviter toute polémique ou complot “gauchiste”, je suis actionnaire et salarié (non syndiqué).

    Et je pense que vous oubliez de vous mettre à la place des salariés de ces groupes (ceux qui créent la vraie valeur), qui travaillent durs tous les ans (certains leur carrière entière dans la meme boite!) pour justement réaliser la croissance de l’entreprise. Et qui eux subissent des mesures d’austérités (chomage partiel, perte d’emplois etc) à l’heure actuelle, a votre avis a quoi pensent-ils quand ils voient que de l’autre coté leur entreprise souhaite verser des dizaines de millions de dividendes ?

    1. Vincent, est-ce que l’on demande aux loueurs privés de ne pas recevoir leurs loyers ? La bourse, comme l’immobilier est un investissement, pas une “oeuvre social” ! Et n’oubliez pas les 3 Millions d’actionnaires salariés qui se voient amputer d’une partie importante de revenus complémentaires.

  20. Bonjour Bertrand,
    Peux tu nous renseigner sur la gestion de ton portefeuille PEA?
    Profites tu du rebond des bancaires pour arbitrer.?
    Merci de ton retour et toujours une bonne continuation à toi

    1. Bonne question
      Perso je n’arrive plus à me faire envoyer son portefeuille par mail
      Je ne reçois rien malgré la confirmation de ma demande

      1. C’est normal ! Si vous ne recevez pas le mail suite à votre demande, c’est que vous avez déjà effectué la demande. Comme indiqué dans le 1er mail que vous avez reçu, pour éviter les spams, mon logiciel ne renvoie pas 2 fois le même mail. Si vous souhaitez voir le portefeuille actualisé, soit vous reprenez le mail initial, soit vous m’envoyez un mail pour que je vous le renvoie.

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)