Dividende Vinci : montant annuel, rendement et historique

Dividende et rendement Vinci

Quel est le montant du dividende Vinci ?

L’historique du montant du dividende Vinci est fourni ici en euros par action (en temps réel sur la base du dernier dividende connu et versé) de 2020 à 2005 :

Mise à jour du 5 février 2021 : Le Conseil d’Administration de Vinci a annoncé le versement d’un dividende de 2,04 € par action, identique à celui de 2019, sous réserve de l’approbation par l’Assemblée générale des actionnaires du 8 Avril 2021.

Vous pouvez retrouver les sources d’information sur le site de la société Vinci.

Le montant du dividende Vinci 2020 est de 2,04 € par action. Il correspond au dividende de l’année fiscale 2020.

Quelle est la date de versement du dividende Vinci ?

La société Vinci verse traditionnellement son dividende semestriellement (2 fois par an).

La société Vinci verse son dividende sous la forme d’abord d’un acompte puis d’un solde après la clôture des comptes annuels.

La date de versement du dividende Vinci a lieu à deux moments : en novembre et avril.

Pour l’année 2020, le versement du dividende aura lieu en 1 fois.

Retrouvez ici les dates de versements et de détachements des derniers dividendes Vinci :

Montant/actionDate de détachementDate de versement
Acompte0,79 €5 Novembre 20197 Novembre 2019
Solde1,25 €Juin 2020Juin 2020
Total2,04 €20 Avril 202122 Avril 2021

Quel est le rendement de l’action Vinci ?

Vous pouvez retrouver ici tout l’historique du dividende Vinci depuis 2005 et le rendement de l’action Vinci en temps réel :

Comment le dividende est-il versé ?

Le montant du dividende est soumis à l’approbation des actionnaires, lors de l’Assemblée Générale.

Une fois approuvé, le dividende est automatiquement versé sur votre compte bancaire, sans aucune démarche nécessaire de votre part.

Si vous êtes actionnaire Vinci au nominatif pur ou administré, le dividende est tout d’abord versé à votre banque, laquelle le crédite, à son tour, sur votre compte.

Comment toucher le Dividende Vinci ?

Pour toucher le dividende de l’action Vinci, vous devez être actionnaire la veille de la date du détachement du dividende.

Pour être précis, vous devez être actionnaire la veille du jour de bourse de la date de détachement.

Ainsi, si la date de détachement d’une action est le mardi 15 novembre, vous devez être actionnaire de la société le lundi 14 novembre au soir. Vous devez donc avoir acheté les actions de la société avant le 14 novembre à la fermeture de la bourse.

Si la veille du jour de détachement est un jour où la bourse est fermé (ou correspond à un week-end, par exemple), il faudra que vous soyez actionnaire le jour de bourse ouvert précédent la date du détachement. Il faut donc bien vérifier le calendrier des jours d’ouverture de chaque bourse.

Savez-vous qu’il existe des actions qui versent des dividendes chaque mois ?
Vous cherchez des idées d’actions à dividendes ?
Découvrez ces actions à dividendes mensuels :

You May Also Like

38 Comments

  1. Bonjour,
    Personnellement,je voulais investir sur cette action mais le corona m’a refroidi !
    Vinci va suivre la chute des bourses et je pense que ça va durer encore quelques semaines
    Les bancaires idem mais en pire…
    Patience !

    1. Je comprends votre choix…dans une optique “plus-value”. Dans une optique long terme et dividendes, cette action Vinci est clairement un placement intéressant…même en ce moment !

      1. L’optique “plus-value” oui et non car par exemple si j’avais acheté au prix fort mi-février avec 2k€,j’aurais eu que 18 actions,à cette heure pour la même somme,je peux en avoir 22 !
        faut attendre que l’orage passe mais pas trop vu que les dividendes sont au prorata du nombre d’actions achetés

        1. Sauf que tant que vous n’avez rien acheté, vous n’avez réalisé par définition aucune plus-value, et en plus vous ne profitez pas du rendement des actions.
          Et lorsque les bourses remontent, elles remontent très vite et il est souvent trop tard pour investir dans une optique plus-value. Il vaut mieux investir progressivement chaque mois pour profiter du rendement des actions et être positionné pour le moment où les bourses remonteront. Ca peut prendre plusieurs mois. Ca peut être long. Mais la bourse remontera un jour…

  2. Ce matin, SOCIETE GENERALE est à -14 % ! et perso,je pense que c’est pas fini
    Je vois bien l’action s’approcher des 10 euros dans le futur vu que la crise va durer des mois
    Quelles conséquences pour la dividende de cette action ? hausse ou baisse…?

    1. Pour 2020, le dividende versé sera de 2,20 €/action (année fiscale 2019). Pour les années suivantes, le dividende Société Générale devrait être réduit.

    1. Bonjour, je vous confirme que si vous êtes actionnaire de Vinci, vous toucherez la partie du dividende qui sera versé en avril 2020, soit 2,26 €/action.

  3. Vinci date ex-dividende est 20 avr. 2020
    Rumeur bancaire qui prend de l’ampleur : La deutsch bank serait une bombe à retardement car le virus pourrait la mettre sur la paille
    si dépôt de bilan,crash du secteur bancaire par effet domino
    grosses soldes futur ?

  4. Bonjour,
    J’ai l’impression que ça va descendre plus bas qu’en 2008…
    Que va-t-il devenir des dividendes ? certaines société style bancaire peuvent les diminuer ou les stopper ?
    Vinci a perdu presque la moitié de sa valeur boursière (-45%) en 1 mois et c’est pas fini…
    la dividende prévu va-t-elle être versée ?

  5. Bonsoir,
    Est il possible que le prochain dividende soit changer de quelconque façon compte tenu de la forte chute de GLE?
    Merci pour votre retour.

    1. petite précision il s’agit des entreprises qui bénéficient des garantie de l’Etat. il semble en effet anormale que des entreprises qui bénéficient du soutien de l’Etat (garantie bancaire, chômage partielle financé par l’Etat etc..) en profite pour distribuer des dividendes non? Par ailleurs, pour cette année, ca ne me choque pas que les sociétés de manière générale conservent leur cash car l’année va être compliquée pour beaucoup de société. Après tout quand l’on est actionnaire c’est pour longtemps.Évidement si on compte uniquement sur les dividendes pour vivre c’est un peu compliqué…Heureusement que cette situation est exceptionnelle

  6. “Les bancaires au bord de la nationalisation”… Pouvez-vous dire svp où vous avez lu ça ?

    Parce que ça me surprend et m’inquiète, mais je me trompe peut-être.

    Après une étude sur la situation des banques aujourd’hui, on constate que ça n’a rien à voir avec la crise de 2008 : pas de crise bancaire pour l’instant, les banques, notamment françaises, ont des fondamentaux beaucoup plus solides qu’en 2008 et elles ont de la trésorerie.
    Elles n’ont pas sollicité pour l’instant d’aides de l’Etat. C’est même l’inverse qu’en 2008, aujourd’hui c’est l’Etat qui les sollicite pour reporter les mensualités d’emprunt des entreprises privées,… Elles ont eu en 2019 des résultats exceptionnels, donc supprimer leurs dividendes maintenant serait pour elles économiquement contreproductif.

    Avec les défaillances d’entreprises qui se profilent, il y aura certainement une crise de liquidités, mais ça c’est autre chose. L’Etat, comme à chaque fois, sollicitera les banques pour qu’elles prêtent de l’argent.

    Si ces fondamentaux ne changent pas dans les prochains mois, je conseillerais même d’investir dans les banques ou même certaines compagnies aériennes (exple : Lufthansa) qui ont les reins solides. Leurs actions sont quasiment données et lorsque l’économie repartira (dans 6 mois, un an, un an et demi), la plus-value n’en sera que plus conséquente. il faut, je crois, profiter de la recomposition dans certain secteur : beaucoup de compagnies aériennes vont déposer le bilan, celles qui passeront le cap seront plus fortes. C’est juste un exemple. Personnellement, j’ai acheté à très bon prix Lufthansa, que je n’avais pas en portefeuille. Je sors de la stratégie de Bertrand parce qu’il n’y a pas de dividendes, mais j’en suis très heureux. Je fais un pari sur l’avenir. On en reparle dans deux ans,…

    Je crois vraiment que pour profiter d’une crise, il faut faire l’inverse de ce que tout le monde fait autour de vous : les investisseurs institutionnels vendent leurs valeurs bancaires et leurs compagnies aériennes. Tant mieux le prix des actions a baissé de 50/60% pour certaines d’entre elles. Faites une analyse sur les entreprises dont les finances sont saines et sur celles qui offrent les meilleurs perspectives une fois la crise terminée.

    Ce n’est pas la fin du monde. un jour, la crise s’ arrêtera, et ceux qui auront pris des risques sensés seront récompensés à la hauteur du risque pris. Et c’est bien normal.

    Quant à la nationalisation de toutes les banques, tant que Robespierre ne ressuscite pas, je n’y crois absolument pas car c’est tout bonnement impossible ; l’Etat, n’ayant plus un radis en poche, il n’en a absolument pas les moyens.

    1. Les banques en meilleure forme qu’avant la crise de 2008 ?
      Comment alors expliquer que leur cours n’a fait que baisser depuis cette date

      BNP 80e à 50 en moyenne ( 25 aujourd’hui…)
      SG de 150e à 50 en moyenne ( 13 aujourd’hui…)
      Natixis 2Oe à 6 en moyenne ( 2 maintenant )

      Sauf à penser que le marché est dans l’erreur depuis 10 ans …

  7. Solution : ? (mon avis perso)
    Attendre que les actions bancaires chutent encore plus et achat massive quand le virus sera sur le point de disparaitre suite vaccin ou autres..
    Vu ce qu’il se passe au USA ,patience !
    La bourse remontera de toute façon et les dividendes seront de retour

  8. Bonjour à tous les intervenants et un grand merci pour la qualité de vos commentaires
    Il est agréable par ces temps de confinement de pouvoir avoir accès à un forum de qualité animé par des personnes aussi éclairées
    Un grand merci à Bertrand de le rendre possible
    Je pense que l’immense majorité des intervenants ont suivi le stage financier proposé
    A en juger par la profondeur de vos propos, son utilité me paraît évidente et j’invite toutes les personnes à s’y inscrire comme je compte le faire dès que j’en ai la possibilité financière
    Encore merci à toutes et tous
    Bonne continuation

  9. De toute façon la stratégie d’accumuler des aristocrates du dividende est une bonne stratégie, il n y a aucun problème sur le sujet. Simplement, cette année, nous sommes sur un cas n’ont pas exceptionnel mais historique où beaucoup de sociétés reviennent sur leurs versement de dividende. pour certaines ce sera temporairement, pour d’autres ce sera le dividende issu des résultats 2019 versés en 2020 et celui relatif à l’année 2020 à verser en 2021 qui sera supprimé. La seule chose à faire dans un cas comme celui-là c’est surtout de ne pas bouger, en aucun cas. il suffit d’attendre l’été. Le cas échéant en profiter pour renforcer certaines positions (du Vinci à 70€ quand les aéroports vont réouvrir c’est une bonne affaire oui bien sur). Je note aussi que la FDJ à très bien résister par rapport à son cours d’introduction (petite pique à Bertrand qui avait déconseillé la FDJ). Bon courage et serrer les dents, le plus gros est derrière vous si vous avez des actions solides

  10. C’est vraiment mesquin de se réjouir de qui se passe en ce moment, et du malheur de quelqu’un. Mais apparemment en France, c’est le malheur de votre voisin qui vous rend heureux. Grand bien vous fasse !

    Je ne connais pas Bertrand. Mais ses articles m’ont donné envie de m’intéresser à la bourse, et à ses formations.

    Dans ses formations, il explique très bien que son portefeuille n’est pas un exemple. Quand bien même il investit, lui aussi, dans les dividendes, son portefeuille est adapté à sa situation personnelle (il le répète à toutes les lignes) mais il n’est pas en adéquation totale avec ses préceptes.

    En effet, il incite fortement les nouveaux investisseurs à s’intéresser aux dividendes croissants, et notamment aux dividendes aristocrates. Et vous savez quoi ? Et bien ça marche.

    Par ailleurs, il continue en ce moment de mettre à jour quasi-quotidiennement sa top liste et de dispenser ses conseils dans son groupe privé facebook. Bravo à lui !

    Dans sa visioconférence, la semaine dernière, il a été très transparent : il a vu la valeur de son portefeuille divisé par 2.

    J’ai suivi ses conseils en achetant par exemple du LVMH ou Jonhson et Jonhson, et mes lignes sont encore dans le vert…

    Enfin, il explique très bien que le but de sa méthode n’est pas de réaliser des plus-values mais des revenus croissants. Les plus-values sont le deuxième effet Kisscool des dividendes aristocrates car ce sont souvent des sociétés solides qui ont démontré un vrai savoir faire dans le temps et sont bien gérées.

    Pour ma part, j’utilise plusieurs stratégies : celle de Warren Buffet (acheter des actions bradées, que tout le monde vend et évite, mais dont les fondamentaux de l’entreprise restent solides et qui seront certainement en très bonne position lorsque la crise se terminera – il y a quinze jours, il y avait de très bonnes affaires à réaliser dans le secteur aérien, le pétrole ou les bancaires.), celle des ETF sur des indices particulièrement porteurs d’avenir et celle de Bertrand qui est la méthode du très long terme et qui a démontré son efficacité dans le temps.

    Une fois encore, je ne le connais pas, mais il m’a l’air honnête et contrairement à ce que vous dites il n’est pas aux abonnés absents. Il est présent quotidiennement sur son groupe les Investisseurs rentables.

    1. Les bonnes affaires sont pas finis car il n’y a pas de traitement pour le virus et la population mondiale est pas immunisée !
      Petit rebond avec rechute à mon avis car l’Afrique va être durement touché et les autres pays vont continuer le confinement pour limiter la 2 eme vague
      les soldes vont continuer semaines et mois à venir…

    1. Il faut suivre … Assemblée générale reportée le sort du dividende s’y jouera
      Le conseil d’administration de VINCI, réuni le 26 mars 2020, a pris la décision de reporter à une date ultérieure l’assemblée générale annuelle de ses actionnaires, initialement prévue le 9 avril 2020, en raison des contraintes liées à la pandémie de Covid-19. Le spécialiste des prestations de construction, de concessions et de services associés indique que la nouvelle date de l’assemblée générale sera communiquée dès que possible.

    1. L’AG ayant été reportée, le dividende n’a pas été voté ou la suppression décidée. Donc pour l’instant pas de dividende et ca ne me dérangerais pas qu’il ne soit pas versé cette année pour que l’entreprise ne souffre pas trop

  11. Bonjour,

    J’aimerai savoir si dans le cadre d’actions gratuites Vinci distribuées au salarié avec une acquisition définitive deux ans plus tard si le salarié est toujours dans l’entreprise, les dividendes sont ils distribués même si on détient les actions depuis moins de deux ans ? Et deuxièmement question les dividendes sont ils imposés de la même façon que lorsqu’on libère les actions gratuite ?

    D’avance merci

  12. Bonjour Bertrand,
    J’espère que tu vas bien.
    Le dividende Vinci est il toujours d’actualité ou a t’il était coupé ?
    Je trouve un peu tout et son contraire…
    D’avance merci.
    Salutation Helvétique
    Nicolas

    1. Bonjour, comme indiqué dans cet article, le dividende 2020 de Vinci a bien été voté pour un montant de 2,04 €/action. Ce dividende 2020 est versé en Avril 2021.

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)