Les dividendes ou comment acheter vos actions gratuitement

Investir dans les actions à dividendes, c’est investir dans des actions qui vous versent un revenu régulier.

Une autre manière de dire ou de voir les choses, c’est aussi de considérer que recevoir des dividendes de vos actions, c’est, au final, acheter vos actions gratuitement.

Cette manière de voir les revenus des actions à dividendes n’est pas très répandu, mais correspond bien à la réalité pour quiconque voit les dividendes différemment.

La durée de remboursement dépend du taux de rendement

Ainsi, une action qui verse un rendement de 5% (brut) versera, sur chaque euro investit, un dividende annuel de 50 centimes.

Ainsi, si vous achetez une action à 5% de rendement au prix de 100 euros, vous recevrez chaque année 5 euros (brut).

Au bout de 20 ans, vous aurez reçu : 5 € x 20 = 100 € (brut).

Autrement dit, au bout de 20 ans, vous aurez remboursé votre achat initial de 100 euros.

Plus le taux de rendement de votre action est élevé, plus vous rembourserez rapidement votre investissement initial.

Le tableau ci-dessous vous montre le temps nécessaire pour rembourser votre investissement en fonction du taux de rendement de votre action.

  • Taux de 2% = 50 ans de temps de remboursement
  • Taux de 4% = 25 ans de temps de remboursement
  • Taux de 5% = 20 ans de temps de remboursement
  • Taux de 7% = 14, 2 ans de temps de remboursement
  • Taux de 10% = 10 ans de temps de remboursement

Ces chiffres prennent, bien évidemment comme hypothèse que la société continue à verser le même montant de dividende chaque année et ne le baisse pas.

Ils sont également basés sur des calculs bruts, c’est-à-dire, hors prélèvement sociaux et impôts divers (et hors inflation).

Dans ce cadre, ils peuvent donc s’appliquer dans un cadre fiscal avantageux tel que le PEA qui, rappelons-le, permet de toucher ses dividendes bruts.

A titre d’exemple, la société Total verse actuellement un dividende au rendement de 6,20% (brut). Si on prend l’hypothèse que le dividende ne baissera pas dans les prochaines années, investir aujourd’hui dans les actions Total dans un PEA vous permet de rembourser votre investissement en un peu plus de 16 ans !

Ré-investissement du dividende

Les calculs précédents ne prennent pas en compte un autre facteur : le réinvestissement éventuel des dividendes perçus.

La question est : quel serait la durée de remboursement si, au lieu de laisser « dormir » les dividendes perçus (et donc perdre de la valeur), vous les réinvestissiez ?

Car, dans une phase d’épargne, c’est bien la situation où vous êtes.

Le calcul est difficile est dépend entièrement du taux de rendement auquel vous ré-investissez vos dividendes.

Mais si on prend comme hypothèse que le rendement des actions au moment du réinvestissement est identique à celui auquel vous avez acheté vos actions initiales, la différence est particulièrement importante.

Ainsi, l’investissement dans une action au rendement de 5% est remboursé non pas en 20 ans mais en moins de 15 ans !

Encore une fois, ces calculs sont bruts (de prélèvements sociaux, d’impôts, mais aussi de frais de courtage). Mais le principe est identique. Et un investissement dans le cadre du PEA correspond bien à ce cas théorique (hors frais de courtage).

Ré-investissement ET augmentation du dividende

La réalité est néanmoins, dans une grande majorité des cas, encore plus réjouissante dans la mesure où les sociétés augmentent leurs dividendes.

Que se passe-t-il donc si notre investissement se fait dans une société qui a un rendement initial de 5% et qui augmente son dividende à un taux (modeste) de 2% par an ?

Toujours en prenant pour hypothèse que le ré-investissement se fasse au même taux de 5%, l’investissement initial est remboursé au bout de non pas 20 ans, non pas 15 ans mais 13 ans (chiffres bruts) !

Bien évidemment, la durée de remboursement est encore plus courte dans le cas d’un taux de rendement plus élevés et d’un taux de croissance également plus élevés. La baisse de la durée de remboursement est même exponentielle !

Au final, pour une action à rendement de 5% (chiffres bruts) :

  • La durée de remboursement de l’investissement est de 20 ans sans réinvestissement et sans augmentation de dividende
  • La durée de remboursement de l’investissement est d’un peu moins de 15 ans en cas de réinvetissement des dividendes (et sans augmentation de ce dividende)
  • La durée de remboursement de l’investissement est d’environ 13 ans en cas de réinvetissement des dividendes et avec augmentation du dividende de 2%/an.

 

Le choix d’actions à dividendes réguliers ou croissants est donc primordial.

Choisir des actions qui augmentent régulièrement leurs dividendes est un choix judicieux pour réduire le délai de remboursement de son capital.

En France, des actions comme L’Oréal, Sanofi ou, dans une moindre mesure comme Total, sont particulièrement intéressantes dans cette optique.

 

DividendesTotal

Sur le marché américain, on trouve les « Dividend Aristocrats » qui versent un dividende croissant chaque année depuis au moins 25 ans.

Enfin, sur le plan fiscal, le PEA est le cadre idéal pour réussir en recevant et en réinvestissant vos dividendes hors prélèvements sociaux et impôts divers.

 

Cet article vous a plu ? Recevez nos articles dès leur parution