😆 Mon Coup de Gueule sur l’interdiction des Trackers US !

Savez-vous que depuis 2018 l’Europe a interdit l’achat de trackers/ETF US ? Savez-vous qu’il est désormais interdit pour un investisseur français d’acheter des trackers/ETF côtées en bourse aux USA ?

Cette interdiction concerne, en particulier, les trackers de dividendes.

Une bande de fonctionnaires européens hors sols vient de décider d’interdire l’achat de trackers américains en bourse pour les Européens !

Sans nous demander, bien sûr, notre avis: ça c’est vraiment le cadet de leur soucis ! Et le pire, c’est que ces gars sont payés par nos impôts ! Mais dans quel monde vivons-nous ?

Je trouve cela hallucinant ! On a là une atteinte à notre liberté fondamentale de choisir comment investir notre argent en bourse !

Je vous avouerai que, lorsqu’on m’a dit cela, je n’y croyais même pas ! J’ai appelé mes différents courtiers et ils m’ont bien confirmé cette interdiction d’achat des trackers américains !

Interdiction d’achat des trackers/ETF US : de quoi s’agit-il ?

En fait, depuis 2018, la Commission européenne a mis en place, à travers une directive, ce qu’on appelle une “barrière douanière administrative” sur les ETF américains (autrement appelés “trackers”) pour tous les citoyens européens.

Concrétement, aujourd’hui, un émetteur de tracker doit, pour proposer son tracker aux européens, établir un document d’information financière détaillé et traduit dans toutes les langues européennes !

Autant vous dire que les émetteurs américains de trackers US n’ont aucune envie de se lancer dans ces paperasseries administratives en embauchant des dizaines de personnes !

En refusant de se soumettre à ce diktat administratif, les émetteurs de trackers américains ne nous permettent plus de pouvoir acheter leur trackers/etf USA.

Mais, vous allez me dire, pourquoi ne le font-ils pas ?

Tout simplement, parce que le principal atout des trackers américains est leur faible coûts. Ce sont tout simplement les trackers les moins chers au monde !

Et on peut les comprendre : ils ne veulent pas rendre leurs trackers US plus chers en embauchant des dizaines de personnes pour plaire à ces fonctionnaires européens zélés !

La concurrence est rude sur ce marché aux USA et aucun émetteur ne veut augmenter ses tarifs, au risque de perdre des clients sur leur marché américain qui est, de loin, le plus gros marché au monde.

Voilà comment, avec cette nouvelle directive, l’Europe a verrouillé, protégé son marché des trackers !

Pourquoi interdire les trackers américains aux investisseurs français ?

Alors, bien sûr, je ne suis pas naïf : je sais que cette directive est l’oeuvre d’un lobbying intensif de l’industrie européenne de la finance pour protéger leur marché et vous faire payer plus !

Vous savez, cette industrie des gestionnaires de trackers et surtout de fonds telles que les SICAV ou FCP !

Vous savez, ceux qui s’en mettent plein les poches en vous faisant perdre plein d’argent lorsque vous achetez leurs fonds.

Car, n’oublions pas que ces fonds (SICAV et FCP) ont de très mauvaises performances !

Ce qui est intéressant de comprendre, c’est POURQUOI ils ont fait cela !
Quand vous comprenez le POURQUOI, vous avez tous les éléments pour savoir QUOI faire !

Alors, pourquoi ont-ils fait cela ? Il y a plusieurs raisons :

La première raison, la plus évidente, c’est que les USA représentent plus de 70% du marché mondial des trackers ! Si vous investissez dans un tracker, il y a donc 70% de chances que vous le fassiez aux USA !

D’ailleurs, il y a aux USA plus de 2 000 trackers disponibles contre seulement un peu plus de 500 en France !

La raison de ce leadership américain est, entre autres, dû à des frais les moins chers au monde et jusqu’à 50% de moins que les trackers européens !

La deuxième raison, c’est que, en réduisant votre choix de trackers, le but des gestionnaires de fonds européens, c’est que vous investissiez plutôt dans leurs fonds de SICAV ou FCP.

Car, bien évidemment, vous l’aurez compris, ces fonds SICAV ou FCP sont bien plus chers que les trackers, donc bien plus rémunérateurs pour les gestionnaires !

La différence de frais est de 1 à 2% par an ! Oui, vous avez bien lu, par an !!

Et, pour les gestionnaires de fonds, les trackers sont une vraie menace pour leurs salaires de nababs !

Il ne faudrait pas qu’il arrive en Europe ce qu’il arrive aux USA où les fonds indiciels représentent aujourd’hui plus de 3 000 Milliards d’encours et plus de 20% des investissements en Bourse :

Interdiction trackers etf usa américian

La troisième raison de cette interdiction d’achat des trackers USA, c’est que, bien sûr, tous ces gérants européens préfèrent que vous leur confiez votre argent plutôt que de vous laisser investir vous-mêmes !

C’est bien évidemment leur train de vie qui est en jeu !

Si vous savez investir vous-mêmes, si vous avez tous les outils et connaissances pour investir vous-mêmes en Bourse, à quoi servent-ils ?

Bien évidemment, à rien !

Ou, si, plutôt, à les faire vivre, ou plutôt à se goinfrer sur votre dos en vous prenant au minimum 50% de votre argent en frais de gestion !

Pourquoi investir aux USA ?

En vous bloquant l’accès aux trackers américains, ils vous bloquent, d’une certaine manière, tout simplement l’accès au meilleur marché boursier du monde !

  • Un marché aux performances impressionnantes.
  • Un marché de Wall Street 10 fois plus gros que Paris.
  • Un marché avec plus de 4 000 sociétés côtées à Wall Street contre moins de 500 à Paris.
Nombre d'actions côtées à la bourse de paris et à la bourse de new york wall street usa

Vous croyez que l’industrie financière européenne a envie de vous laisser investir aux USA par vous-mêmes et que vous découvriez les meilleurs fonds d’investissements au monde avec des performances qui feraient pâlir d’envie n’importe quel gestionnaire de fonds européens ?

Et dont, bien sûr, vous n’entendez jamais parler dans la presse financière française car elle est financée par toute cette industrie des fonds rapaces français !

Vous croyez que l’industrie financière européenne a envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis et que vous découvriez les meilleures actions à haut rendement, voire très haut rendement qui vous apportent des dividendes bien plus élevés qu’en Europe ?

J’en ai moi-même plusieurs dans mon portefeuille d’actions à dividendes, et c’est pour cela que mon compte-titres est constitué à 100% d’actions américaines !

Vous croyez que l’industrie financière européenne a envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis et que vous découvriez les courtiers les moins chers au monde ?

Bien sûr que non car ces courtiers ne sont tout simplement pas rémunéré pour faire la pub de leurs SICAV et FCP !

Vous croyez que nos politiques ont envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis dans une économie bien plus puissante et en croissance qu’en France ?

Vous croyez que nos politiques ont envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis dans des actions qui versent des dividendes toujours plus importants plutôt que dans leurs obligations d’Etats qui ne rapportent rien ?

les dividendes aux usa en croissance du s&p500.

Vous croyez que nos politiques ont envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis dans un pays qui favorise les entreprises en baissant les impôts plutôt qu’en les augmentant comme en France !

Est-ce que vous croyez que l’Etat a envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis dans l’immobilier (les REIT) en bénéficiant d’avantages fiscaux méconnus, alors qu’en France il passe son temps à taxer l’immobilier ?

Est-ce que vous croyez que l’Etat a envie que vous investissiez par vous-mêmes aux Etats-Unis pour que vous profitiez de réductions d’impôts ?

La réponse à toutes ces questions est bien évidemment : NON ! Personne, ni l’Etat, ni l’industrie financière européenne n’a envie que vous profitiez de tous les avantages d’investir aux USA par vous-mêmes !

Personne n’a envie que vous découvriez comment investir facilement et intelligemment, en toute connaissance aux USA ! Personne n’a intérêt en France que vous ayez tous les outils, toute l’expertise pour investir dans les actions américaines ! C’est aussi simple que cela !

Alors, voilà, si vous avez envie de le faire, si vous voulez profiter de tous les avantages de l’investissement dans les actions américaines, je vous invite clairement à le faire vous-mêmes, tout seul ! C’est le meilleur moyen pour profiter de la Bourse américaine, leader au monde !

Soyez bien conscient que si l’Etat et l’industrie financière européenne veulent vous dissuader d’investir aux USA, c’est parce que ça ne les arrange pas ! C’est donc bien pour vous !

Si vous voulez être aidé dans l’investissement aux USA, j’ai créé pour vous une formation pour vous apprendre à investir aux Etats-Unis.

Vous y trouverez toutes les clés pour investir aux USA et, bien sûr, vous apprendrez comment trouver les meilleurs trackers européens pour investir aux USA.

You May Also Like

24 Comments

  1. Bonjour Bertrand, je suis tout à fait d’accord avec toi pour ce coup de gueule. Cependant, il n’y a pas que les ETF. Autant investir directement sur les actions. Chaque jour il y a des tas d’actions qui gagnent plus de 20%, parfois elles prennent 700% en deux jours. Le marché français est plat. Et l’euro va se casser encore plus la gueule.

  2. Bonjour, oui je connaissais cette restriction. Mais il y a une faille à exploiter……
    Si l’achat en direct de ces trackers U.S. n’est plus possible, rien ne s’y oppose via le marché optionnel !.

  3. Bertrand,
    Le refus des gerants US de disseminer les KIDs (documents d’informations essentiels) n’a rien a voir avec leur cout. Depuis longtemps, ces gerants repetent que leurs produits sont destines aux investisseurs institutionnels en Europe, ce qui minimisait leur responsabilite legale, meme si les particuliers y avait acces de fait jusqu’a recemment. Disseminer un KID revient a annoncer qu’on cible aussi les particuliers…

  4. Bonjour Bertrand,
    Je partage complètement ton coup de gueule contre cette interdiction liberticide.
    Lorsque j’ai ouvert mon compte chez un courtier aux Pays Bas , c’était surtout pour le nombre de trackers US impressionnant et les frais très bas .Puis la douche froide quand j’ai appris l’interdiction.
    Heureusement comme dit plus haut , il est toujours possible de le faire , je le fait notamment via l’assurance vie , mais c’est un peu plus cher même si du coup les dividendes ne sont plus taxés, et il y a peu d’emetteurs.
    Au passage bravo pour ton logiciel Easyportfolio que j’utilise tous les jours.
    Bonne semaine à tous

    1. Bonjour, merci pour ce partage ! Je ne savais pas que l’assurance-vie n’était pas concernée par cette interdiction ! Encore un exemple d’une inégalité de traitement et un cadeau aux assureurs !! Décidément, on vit dans un monde bien étrange !

      1. Je doute fort que ce soit possible via les assurance-vie, car la régulation PRIIPs s’applique aux détenteurs du compte lorsque ceux-ci sont résidents dans l’UE.

  5. J’ajouterai une chose à ce coup de gueule, ô combien, justifié. Les Américains font de même à leurs propres citoyens, mais plus sournoisement, en les pénalisant fiscalement s’ils investissent dans un véhicule non-US (loi PFIC). Cette revanche de Bruxelles n’est qu’une pierre supplémentaire à l’edifice protectionniste.

    1. Bonjour, merci de votre commentaire. Mais je suis étonné de ce que vous dites car, en particulier, en raison des conventions fiscales entre pays (en particulier entre la France et les USA), l’imposition est identique si un américain investit dans une action française ou américaine. C’est le principe même de ces conventions et, c’est le cas pour un(e) Français/e !

  6. Bonjour Bertrand,

    Merci pour votre blog très intéressant. Je suis novice et actuellement en pleine lecture de votre livre. Si j’ai bien compris, une grande partie de votre portefeuille comprend des actions américains (meilleur performance). Cette interdiction a t elle un fort impact négatif sur vos investissements à l’étranger ?

    Désolé pour cette question de débutant.

  7. Bonjour, Sujet qui n’a rien a voir avec les trackers
    ABC ARBITRAGE sont dividende est maintenant trimestriel a partir de juin/ juillet 2019

    1. Bonjour pitivier,
      Super nouvelle pour ABC Arbitrage, les intérêts composés fonctionnent mieux sur des reinvestissements plus fréquents.
      Sujet qui n’a rien à voir avec les trackers bien sur’

  8. Bonjour Bertrand,

    Et bravo pour ton site sur les dividendes. Je vais y adhérer. Sur les SICAV et FCP, je ne peux que partager les avis donnés ici. L’industrie des services financiers va connaître avec l’IA une mutation profonde et qui a déjà commencé. les Trackers (ETF) ne sont que l’avant-garde de cette révolution. Il est vrai que je reste scotché par les performances de certains d’entre eux qui ont pris depuis le 1er janvier 2019 17%. Précisons que c’est un EFT US. Par contre, j’ai un ETF européen qui stagne à 10% depuis 1 mois maintenant. Tu as raison de remarquer que l’économie US est plus dynamique. On en a la preuve! Par dessus le marché, cet ETF regroupe des aristocrates du dividende. C’est dire le fossé qui nous sépare des USA.

    Voulant jouer sur des ETF à effet de levier x3, j’ai été tenté d’ouvrir un compte chez un broker US (Trade station). Et après y avoir réfléchi un peu et lu deux ou trois commentaires sur le net, je vais temporiser. La raison principale réside dans l’inconnue Trump. Ce gars là est imprévisible. Imaginons qu’il s’embrouille pour une raison X avec l’UE, il est tout à fait capable de geler les comptes des non-résidents US. Ce qui se passe avec la polémique sur le paiement des impôts des personnes nées aux USA mais qui n’y ont jamais vécu montre qu’avec les américains tout est possible. Et nos banques sont obligées de transmettre des informations sur leurs clients nés aux USA à l’IRS – le fisc US. Voire de fermer leurs comptes. BNP Paribas et la SG sont en tête des banques  »collabos ». La résistance s’organise Mais la bataille va être rude.

    Pour conclure: de grandes opportunités sur les ETF US mais des risques aussi.

    Autre possibilité moins risquée que je suis en train d’inventorier: passer par le Canada.

    Cordialement,

    Philippe

    1. Hé oui Sovanne, j’ai eu cette info (déjà citée plus haut), d’un gérant de portefeuilles et qui propose aussi des formations sur les options.
      Comme quoi il y a parfois des solutions à un problème donné.

  9. question..en vendant des put d’etf americains (in the money) a échéance courte on peut se faire livrer physiquement des etfs américains…Mais une fois dans le portefeuille ..peut on les vendre ?

    1. Lorsque l’application de ne pouvoir acheter des ETF U.S. à été mise en place, pour ceux qui avaient deja en portefeuilles ces ETF, ils pouvaient bien entendu vendre ces fonds. par la suite s’ils le désiraient. Maintenant pourquoi n’auraient-ils pas le droit de les vendre?

        1. Bonjour Bertrand. Vous pouvez toujours revendre vos ETF/US. La possibilité de pouvoir acheter ces ETF/US via le marché optionnel américain m’a été confié par un gérant et formateur au marché optionnel.

  10. Résident français, je confirme l’interdiction d’acheter via un courtier au luxembourg de nombreux trackers américains. (la vente est possible).Par contre j’ai pu acheter une action américaine, pas de problème.
    Les options, c’est compliqué.
    Je suis dégouté. Bah, ils sont pas prêt de me voir sur les sicav fcp

      1. Bonjour, je vous confirme que cette interdiction concerne les résidents français et européens, indépendamment du courtier. Les courtiers appliquent la loi, que ce soit IB ou Lynx Broker !

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)