TOTAL : une Action à Dividendes en Or…Noir

Total est incontestablement une des plus belles actions à dividendes françaises (bien qu’elle ne fasse pas partie des “Dividendes Aristocrates”).

Elle fait d’ailleurs partie de mon portefeuille boursier d’actions à haut rendement et en constitue un des piliers (avec cette autre action à haut rendement)

Et depuis bien longtemps ! J’ai commencé à acheter des actions Total en 2012 lorsque j’ai commencé à mettre en oeuvre ma méthode pour devenir rentier grâce à la Bourse.

Non seulement j’en ai pas vendu, mais, au contraire, j’en ai racheté au début de l’année 2016 à un moment où son cours était, à mes yeux, massacré et son rendement supérieru à 6%. Ces achats sont, d’ailleurs, une des raisons pour lesquels j’ai fait 10 fois mieux que le CAC 40 en 2016.

Ce qui m’a donné l’idée de cette vidéo, c’est une interview du Président Directeur Général de Total, Patrick Pouyanné, sur Boursorama le 20 juin 2016.

Cette interview m’a, plus que jamais, convaincu de l’intérêt pour moi de posséder cette action. Je trouve, à titre personnel, le Président de Total particulièrement convaincant et compétent.

Je me propose donc de prendre appui sur cet interview pour vous expliquer pourquoi Total est vraiment une action à dividendes en or…noir et comment j’interprète/j’analyse les informations données par M.Pouyanné.

Attention, je précise que cet article n’est absolument pas un conseil d’achat. Vous restez seul responsable de vos investissements boursiers.

Total n’a jamais baissé son dividende depuis 1982 !

Dans l’interview, M.Pouyanné donne 3 informations particulièrement intéressantes sur le dividende de Total :

  1. Il nous rappelle d’abord que Total n’a jamais baissé son dividende depuis 1982.Attention, cela ne va pas dire qu’il l’a augmenté chaque année (contrairement aux “Dividendes Aristocrates” françaises) mais cela est assez rare en France.Il n’y a que peu de sociétés qui, sur une longue période, on une telle régularité! On pourrait citer une société comme Air Liquide qui est aussi dans ce cas là.Comme le montre le tableau ci-dessous, la moyenne annuelle de la croissance du dividende depuis 2005 est de près de 4%/an.

    Cela peut paraître faible par rapport à d’autres sociétés comme les “Dividendes Aristocrates”, mais, couplé à un rendement d’environ 5%, cela est une mine d’or…noir si vous souhaitez augmenter vos revenus.

    Juste pour vous donner un ordre d’idée : avec un tel taux et un tel rendement, hors frais et taxes, en réinvestissant vos dividendes, vous doublez vos revenus en 8 ans seulement !

    Pour information, ce calcul est issu du Calculateur de Revenus de Dividendes que je mets à disposition dans ma formation sur la Bourse.

  2. Dans l’interview, M.Pouyanné évoque son “engagement” à ne pas baisser le dividende.M.Pouyanné dit qu’il y a une “tradition”, une “mission” implicite des patrons de Total de maintenir, voire augmenter le dividende !!Une autre manière de dire les choses c’est qu’il considère que cela fait partie de son “job” !! C’est, en quelque sorte, un “engagement” de sa part.C’est une chose importante car, encore une fois, ce type d’argument, je ne l’entends que très rarement pour une société française. Peut-être chez l’Oréal (et encore, il n’est pas explicite)! Mais, aux USA, par exemple, ce type d’engagement est assez courant.Ce type d’information est particulièrement important car si, comme moi, vous avez une stratégie d’investissement dans les dividendes, vous avez là une très très bonne raison de dormir sur vos 2 oreilles et de ne pas se soucier de la pérennité, de la stabilité du dividende Total.

    Alors, attention, quand vous entendez ce type de discours, je vous invite à ne pas croire n’importe qui !!! Ce n’est pas parce qu’un PDG dit cela que ça se fera…

    J’en ai fait l’expérience à mes dépends ! Et je peux vous dire c’est là qu’on voit les bons et les mauvais PDG ! Je pourrai citer le PDG d’Orange qui, en 2011, a fait la promesse de maintenir le dividende et qui, 6 mois plus tard, le baissait !!!

    Ce qui est intéressant à noter c’est qu’on était dans le même cas d’une société qui voyait son prix de vente divisé par 2 puisque l’arrivée de Free a eu pour conséquence de faire baisser les prix comme Total a été affecté par la baisse du cours de pétrole.

    Alors, dans ce cas, il y a un PDG qui pleure et qui baisse le dividende (celui d’Orange) et un PDG qui prend le taureau par les cornes et “fait le boulot” de tailler dans les coûts !!

    Je peux vous dire que c’est dans ces moments là on voit de quel bois est fait un PDG !! Et vous ne m’y reprendrez pas à acheter une action Orange !!

    Cette expérience avec Orange m’a aujourd’hui appris que les engagements des PDG ne se valent pas tous. D’ailleurs, je parle d’Orange, mais Vivendi a fait exactement la même chose en 2012.

    Pour juger de la qualité d’une direction d’entreprise, rien ne vaut l’étude des engagements passés.

    Et de ce côté-là, ce qui me permet de croire aujourd’hui le PDG de Total c’est que, quand on observe le cours du pétrole depuis 2005, on s’aperçoit que l’engagement de maintenir ou augmenter le dividende a bien été tenu, quelque soit le cours du pétrole, comme le montre le graphique ci-dessous (cours du pétrole de 2003 à 2017) :

    ImageCoursduPetrole.jpg

    On voit, en particulier, que, la chute vertigineuse des prix du pétrole entre 2008 et 2009 n’a pas empêché la société Total de maintenir son dividende.

    D’ailleurs, dans l’interview, M.Pouyanné le dit clairmeent : cet “engagement” est valable quel que soit le prix du baril. Vous comprenez mieux pourquoi on peut le croire !

Le paiement du dividende Total en actions : une bonne opération pour l’actionnaire

Dans l’interview, M.Pouyanné parle du paiement du dividende en actions et il explique qu’en période difficile, cela est un moyen de maintenir le dividende.

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’en proposant le dividende en actions, cela permet de réduire le montant d’argent, de “cash” à sortir pour la société Total.

C’est donc un moyen de maintenir le dividende même quand la société n’a pas les moyens (les bénéfices) de le payer (c’est aussi ce que j’explique dans mon article les 5 contre-vérités sur les dividendes).

Je reviendrai dans un prochain article sur la raison et les conséquences du paiement des dividendes en actions, mais sachez simplement que cette option n’est pas saine sur le long terme. Elle n’est pas vocation à perdurer. Si c’est le cas, il s’agit véritablement le signal d’une vraie dégradation de la santé et situation financière d’une entreprise.

D’ailleurs, à cet égard, M.Pouyanné rappelle dans l’intervew que la décôte proposée lors de cette option a été réduite en juin 2017. Alors qu’auparavant cette décôte était de 10%, elle a été réduite à 5% pour le paiement du solde du dividende 2016 (payé en juin 2017).

Il faut interpréter cette baisse de la décôte comme un signe positif (couplé d’ailleurs avec l’augmentation du dividende) d’une amélioration très nette de la situation financière de la société. M. Pouyanné parle d’ailleurs de la “major pétrolière la plus rentable” !

Rappelons que, depuis 2014, Total propose le versement du dividende en actions.

Ce versement en actions offre l’avantage à l’actionnaire d’être proposé à un cours inférieur au cours de l’action (c’est la “décôte”).

Ainsi, par exemple, pour le versement du dividende de juin 2016, le prix d’émission des actions nouvelles ont été remises en paiement du solde du dividende à un prix 38,26 euros alors que l’action côtait 40,42 € le 15 juin 2016.

Il faut bien comprendre que ce« rabais » de 5,3% permet d’augmenter le “rendement” de l’action du même montant (+5,3%).

Et encore, le « rabais » de juin 2016 était bien inférieur à celui offert lors du versement du dividende d’avril 2016 (où l’action était proposée à 36,24 € à l’achat quand le cours côtait 40,93 €, soit plus de 10% de différence !).

Le « rabais » de 10% est d’ailleurs celui voté par le Conseil d’Administration de Total par rapport aux derniers cours de bourse observé au moment de la décision de versement du dividende; la variation de cours entre cette décision et le moment effectif du versement du dividende rendant, dans la pratique, ce « rabais » différent de celui voté (en général entre -5% et – 10%).

Une action sous-évaluée ?

En dehors du dividende, cette interview est intéressante car M.Pouyanné explique clairement pourquoi l’action Total a toutes les raisons de voir son cours de bourse augmenter dans les prochaines années.

Et ce pour 2 raisons :

  1. D’abord une augmentation de la production de la société Total.
    La société Total prévoit une augmentation de sa production de 4%/an d’ici 2020, ce qui va mécaniquement augmenter ses résultats.
  2. Et deuxièmement, dans cette interview, M.Pouyanné explique très bien pourquoi les cours du pétrole vont augmenter à horizon 2020.

On a donc ici un double effet : l’augmentation de la production couplé à l’augmentation des cours devraient faire augmenter les bénéfices de Total de manière importante.

Permettez-moi ici de vous dire comment un investisseur dans les dividendes analyse cat avis sur l’augmentation probable du cours de bourse de l’action Total.

Pour moi, il s’agit d’un signal fort d’achat du titre.

Pourquoi ?

Car, si le dividende ne suit pas l’augmentation des cours, le rendement va baisser ! Ce qui est alors une mauvaise nouvelle car elle ne remplira donc plus mes objectifs de rendement. C’est donc maintenant qu’il faut l’acheter ou se renforcer pour “profiter” du rendement actuel !

A titre personnel, je l’ai déjà fait précedemment, au début 2016 !

Voilà pourquoi, si vous croyez dans les arguments avancés par M.Pouyanné, l’action Total est une action à dividende en or…noir !

En l’achetant maintenant, vous profitez d’un “double effet kiss cool” : un rendement élevé d’environ 5% et une perspective d’augmentation de la valeur de l’action !

Vous voulez d’autres idées de belles actions à dividendes comme Total pour votre portefeuille ? Je vous en donne d’autres dans ma sélection d’actions à dividendes de ma formation devenir rentier grâce à la bourse pour vous permettre de gagner 1 000 €/mois de dividendes.

2 Commentaires

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)