Tout Savoir sur le Dividende ABC Arbitrage

Le dividende de l’action ABC Arbitrage est un des plus élevés de la bourse parisienne. A ce titre, le rendement d’ABC Arbitrage (de plus de 6%) constitue un des principaux attrait de cette action ABC Arbitrage.

C’est une des raisons pour lesquelles l’action ABC Arbitrage constitue la première ligne de mon portefeuille d’actions à dividendes à haut rendement (plus de 17%).

La société a, en ce début 2019, annoncé 2 bonnes nouvelles concernant le dividende ABC Arbitrage :

  • D’abord, une augmentation de son dividende 2018 de 7,50% à 0,43 €/action.
  • Ensuite, le versement du dividende sur une base trimestrielle à partir d’octobre 2019 (au lieu d’un versement semestriel précédemment).

Pour 2019-2020, les dates de détachement et le montant du dividende versé seront les suivantes :

  • 1ère semaine de Juillet 2019 : détachement et versement d’un dividende de 0,23 €/action.
  • 1ère semaine d’Octobre 2019 : détachement et versement d’un dividende de 0,10 €/action.
  • 1ère semaine de Décembre 2019 : détachement et versement d’un dividende de 0,10 €/action.
  • 1ère semaine d’Avril 2020 : détachement et versement d’un dividende de 0,10 €/action.

Pour moi qui suis rentier grâce aux dividendes, c’est une super nouvelle car cela veut dire que mes revenus vont être plus réguliers, je vais donc recevoir de l’argent sur mon compte plus souvent.

Clairement, ABC Arbitrage se rapproche ainsi des standards et des meilleures pratiques des sociétés américaines.

Et c’est suffisamment rare pour le noter puisque seules 3 sociétés françaises pratiquent ce versement trimestriel des dividendes. Il s’agit des dividendes des actions Total, TechnipFMC et STMicroelectronics.

dividendes CAC 40

Téléchargez la liste des dividendes du CAC 40 ici (format PDF et Excel) avec le rendement de chaque action en temps réel :

You May Also Like

11 Comments

  1. Bonjour Bertrand,
    Le taux de distribution de ABC Arbitrage est très élevé : plus de 130 %. Pour une action « standard » on préfère habituellement un taux inférieur à 60-65 % pêrmattant d’assurer la pérennité du dividende. Est-ce que le fait que ABC Arbitrage reverse une prime d’émission change l’appréciation à avoir sur son taux de distribution ?
    Merci de votre éclairage.
    Cordialement.
    Serge

    1. Bonjour Serge, et bien effectivement le paiement du dividende en prime d’émission fait que la société verse son dividende en « ponctionnant » sur ses réserves plus que sur son résultat (bien que les réserves soient constituées en partie des bénéfices !). Ce n’est donc qu’une question d’appréciation et de jugement personnel. En tout cas, ne vous fiez pas trop à ces ratios de « taux de distribution » : les meilleures sociétés peuvent avoir des ratios élevés sans toutefois réduire le dividende (cf Total en 2016).

  2. Bonjour. Il me semble avoir compris que c’était défiscalisé (à 100%). Est-ce pour une seule fois, ou chaque fois que la société « puise » dans ses réserves?

    1. Bonjour Joel, attention, je n’ai jamais dit que le « dividende était défiscalisé » ! J’ai dit que, dans un compte-titres, le dividende ne subissait pas d’impôts au moment du versement du dividende sur la partie « prime d’émission » de la distribution du dividende. L’imposition se fait lors de la revente des titres dans la mesure où la partie « prime d’émission » vient en déduction du prix de revient de vos actions.
      Concernant le paiement du dividende ABC Arbitrage sur le compte de « prime d’émission », cela n’est pas systématique. Au moment du versement, la société indique la part et le montant qui est concerné. Exemple en novembre 2018 : « Approuvé par l’assemblée générale du 15 juin 2018, ce versement sera uniquement proposé en numéraire et aura, du fait du prélèvement sur le compte primes d’émission, la nature fiscale d’un remboursement d’apports au sens de l’article 112 1° du Code général des impôts. »

  3. Bonjour Bertrand, sais-tu à quel date est le détachement du coupon de abc arbitrage? Je ne trouve aucune informations sur internet.

    Merci par avance

  4. Bonjour,
    J’ai lu votre livre « Gagner en Bourse grâce aux dividendes  » : très bien, un peu long , mais bon, il a le mérite d’être compréhensible par les néophytes.
    A titre personnel, j’applique une stratégie similaire à la vôtre depuis plusieurs années (avec le titre TOTAL) et je m’en porte très bien – les gens n’intègrent pas la puissance de la composition des intérêts !!
    Il est regrettable, qu’autant d’argent dorme sur les comptes courants (ou livrets A) en France. Quelle perte de revenus !!
    Il faut tout de même être prudent avec les actions à fort dividende : voir ce qu’il est advenu de la galaxie CASINO +RALLYE….
    Personnellement, avant d’investir, je regarde le PER et le Price to Book, qui sont – à mon avis – 2 bons indicateurs.
    Lors de votre « tour du monde » des actions à fort dividende, vous oubliez la Suisse avec ZURICH Insurance et SWISS RE, qui offrent en outre une certaine protection vis à vis de l’Euro.

    En résumé, il faudrait pouvoir éduquer les gens pour qu’ils intègrent la force de la composition des intérêts et les inciter à laisser moins d’argent sur leurs comptes courants bancaires .
    Personnellement, je privilégie le cadre fiscal de l’assurance vie, du fait des avantages successoraux, ce qui n’est pas le cas avec les P.E.A

    Cordialement.

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)