Quand les actions baissent, mes revenus de Dividendes augmentent !

Je vous vous montre en détail, à travers le reporting de mon portefeuille boursier, comment, malgré la baisse des marchés actions, j’ai réussi à augmenter mes revenus de dividendes !

En Janvier et Février 2018, j’ai gagné 1 996 € de revenus de dividendes.

Je vous rappelle que mon reporting a été réalisé avec le meilleur logiciel de gestion de portefeuille boursier au monde : EZPortfolio 🙂

Pour voir le détail de mon portefeuille titres et PEA, celui-ci est accessible ici (chiffres au 6 Mars 2018) :

Concernant l’Accès Privilège, c’est ici.

You May Also Like

4 Comments

  1. Bonjour Bertrand,

    Je vous félicite pour le travail de votre suivi de votre portefeuille par Exel ou équivalent. Ce qui demande une certaine rigueur.

    Sur la composition de votre portefeuille, je remarque qu’il est dépendant de quelques valeurs. J’ai compris que vous ne visez pas en priorité la performance en capital mais le souhait de toucher régulièrement des dividendes.

    Autre point critique. J’ai l’impression que vous n’êtes pas assez focus sur la croissance du dividende bien que vous soyez pragmatique sur les fondamentaux de l’entreprise.

    Toutefois, je respect votre approche d’investissement en Bourse. Pour ma part, j’essaie de trouver le juste milieu entre augmentation régulière du capital et génération de cash flow.

    Cordialement.

    1. Bonjour Sovanna,

      Concernant l’investissement dans la croissance du dividende, je crois que cela dépend de la situation financière de chacun, sachant que ces valeurs paient de faibles rendement : votre âge, situation professionnelle et financière.
      Personnellement, comme j’ai un boulot plutôt bien payé et plutôt intéressant, je ne compte pas m’arrêter de travailler du jour au lendemain, les dividendes ne représentent qu’un complément de revenus. À terme, ils doivent cependant constituer une part plus importante de mes revenus. Dans ce cas, l’investissement dans des dividendes à forte croissance prend sens.
      Si vous avez 30 ans et que votre objectif est d’avoir des dividendes importants et « sécurisés » à 45 / 50 ans, les valeurs avec des dividendes en forte croissance sont probablement plus adaptés que des valeurs à forts dividendes (rendement).

      Pour Bertrand, son objectif étant de vivre de ses dividendes alors qu’il a cessé toute activité salariée (si j’ai bien compris), les valeurs affichant de faibles rendements mais avec une croissance potentielle, a moins d’intérêt.

      Bien cordialement.

  2. Bonjour,

    Celà fait longtemps que je comptais poster sur vote site et je profite de l’intervention de Sovanna Sek car je suis daccord avec lui.
    Votre portefeuille est trop concentré. Vous allez nous dire que Warren Buffet aussi est très exposé sur quelques lignes, mais il y a autant de Warren Buffet en investissement que de Mozart en musique dans l’histoire de l’humanité. En plus, Buffet joue avec des armes que nous n’avons pas (souscription à prix décoté directement auprès de l’émetteur, etc.). Un jour, vous allez miser sur le mauvais cheval, celui a truqué ses comptes, qui prend en pleine face une mauvaise conjoncture économique sans que le management puisse rectifier suffisamment la marche de l’entreprise pour maintenir son dividende. Même Warren Buffet se plante.
    Personnellement, le jour où une société me dit qu’elle réduit ou supprime son dividende, je préfère que cette société constitue 5% au plus de mes revenus de dividendes que 10, 15 ou encore 20%.

    Bonne continuation dans votre projet.

Laisser un commentaire (votre adresse mail n'est pas publique)